X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

La permission, la toute première marche, mais après ?

Avant de commencer vos envois, vous tâchez d’abord de récupérer des adresses. On a vu pour cela que vous deviez obtenir l’accord de vos éventuels prospects. Cependant, ce n’est pas parce que vous avez obtenu cet accord que la partie est gagnée pour autant. En effet, ce n’est que la première étape d’une longue liste pour que vous parveniez à effectuer une campagne efficace et rentable.
Les utilisateurs, s’inscrivent pour une raison ou une autre à des newsletters, à beaucoup de newsletters, car le monde du web marketing est très demandant, donc l’utilisateur croule un peu sous les sollicitations. Par conséquent, il est donc possible qu’une personne s’inscrive et qu’elle ne se rappelle plus de son inscription. Dans ce cas, à la réception de votre mail, l’internaute ne vous resituera pas et ça sera pour vous un aller simple vers les indésirables.
De plus, les FAI ne prennent pas en compte cette autorisation. En effet, vous pouvez avoir des problèmes de délivrabilité dus au fait que le filtre antispam vous laisse sur la touche. Afin d’éviter cela, vous devez absolument respecter les bonnes pratiques d’envoi.
La permission est le point de départ, mais si elle vous a été donnée, c’est que les personnes concernées recherchent un contenu pertinent, informatif, intéressant, utile au sein de vos mails.
Voici donc ce que vous pouvez faire pour consolider ce début de relation, éviter de tomber dans l’oubli ou de se faire recaler par le filtre antispam.
  • Lors de l’inscription, vous pouvez demander à l’internaute quels sont ses centres d’intérêt ainsi que ses préférences pour la fréquence des envois et le type d’informations à envoyer.
  • Après l’inscription de l’utilisateur, vous pouvez lui envoyer un message de bienvenue, en lui rappelant qui il lira, ce que vous lui proposerez comme information et les avantages qu’il a en étant inscrit à votre programme email.
  • Vous pouvez aussi mettre en place une confirmation d’abonnement dans votre message de bienvenue. Cela sera très apprécié par l’internaute, car ainsi il sera l’unique décideur et pourra revenir sur son engagement en cas d’erreur.
  • Au quotidien, respectez les règles de base : objet clair, expéditeur identifié, lien désabonnement, date et heure de l’envoi approprié, etc…
  • Si pendant votre campagne vous désirez évoquer une nouveauté qui n’est pas en rapport avec l’autorisation, informez vos contacts en le précisant dans l’objet du mail et mettez un lien de désabonnement bien visible au début du mail.
On peut donc dire ici en conclusion que la permission des abonnés ne suffit pas. Vous garantirez une bonne délivrabilité et un ROI correct, en vous assurant régulièrement de la satisfaction des abonnés. Ainsi, vous aurez votre place en boîte de réception, et ça sera pour vous l’occasion d’augmenter taux d’ouverture, taux de clic et taux de transformation.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro