Comme vous le savez peut-être, il y a quelques semaines de cela, des informaticiens motivés sont venus à bout du botnet Grum. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce botnet était à l’origine de 18% du spam et était en activité depuis 4 ans, il contaminait jour après jour de nouvelles machines pour les ajouter à son réseau de machines zombies. Les machines maîtres démantelées, les ordinateurs infectés sont maintenant aussi déconnectés du réseau. Cependant, d’autres botnet comme celui-ci existent et ils sont la cible principale de la lutte anti-spam.
C’est donc pour cela, entre autres, qu’un nouveau protocole visant à enrayer le spam est apparu : la norme DMARC. DMARC c’est Domain-based Message Authentification, Reporting and Conformance, il vient porter main forte aux protocoles d’authentification, comme SPF et DomainKeys.
En effet l’avantage de DMARC est qu’il va compléter ces protocoles préexistants. Pour l’instant, rien ne permet aux expéditeurs, et donc aux annonceurs comme vous, qui authentifient correctement leurs mails, d’en informer les destinataires et les FAI. Alors que si c’était possible, ces dernières pourraient donc ainsi resserrer leur politique de filtrage vers les mails non authentifiés, affiliés comme spams.
DMARC est principalement la résultante de l’initiative de grandes firmes de l’internet, comme Google, Facebook ou Microsoft. Le principe est le suivant, grâce à DMARC, les annonceurs peuvent maintenant garantir leur e-réputation en indiquant aux FAI comment traiter les emails qui ne seraient pas authentifiés. Ainsi, ils évitent de subir du phishing sur leur propre nom de domaine, et donc ils échappent au blacklistage.
DMARC vient non seulement lutter contre le spam mais aussi contre le phishing, et permet surtout de protéger son nom de domaine des attaques extérieures. Les annonceurs sont souvent en proie à l’usurpation des noms de domaine, chose qui détruit une campagne emailing. Voici donc une nouvelle possibilité de se prémunir contre ce genre d’évènement. Par ailleurs, DMARC permet aux propriétaires de ces fameux noms de domaine d’avoir un feedback sur les possibilités d’usurpation de leur nom de domaine.

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Certains annonceurs, qui sont pourtant des annonceurs avec de vraies valeurs, sont parfois identifiés comme spams. Comme vous le savez, le respect de l’éthique de l’emailing et l’utilisation d’un bon logiciel emailing peut néanm...
L'emailing responsive est devenu une norme et c'est plutôt une bonne chose car aujourd'hui, comme le montre l'infographie ci-dessous, plus d'un tiers des ventes online en France se font sur un mobile. On note par ailleurs qu...
Si certains d’entre vous sont encore en vacances, ces derni&eres sont assurément finies pour l’équipe Blog Emailing. C’est donc avec plaisir que notre bande d’experts recommence une nouvelle année avec vous pour parler emailing e...
L’adresse expéditeur Pour ne pas passer direct chez les spams, et prouver par la même occasion que vous n’êtes pas un robot, utilisez une adresse email d’envoi valide. Le nom expéditeur On ne le dira jamais assez mais ...
Selon une étude de Kapersky, un peu plus 1 mail sur 2 envoyé pendant l'année 2015 sont des spams... Face &a ce chiffre ahurissant, on est en droit de se demander &a quel pays appartiennent les adresses IP servant &a ces envois. Le...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations