Logiciel Emailing pour tous

Ouvrez un compte Gratuit et profitez
de 500 crédits gratuits

Le taux de réactivité de vos campagnes emailing

Une donnée essentielle des campagnes d’emailing

Une statistique pour mesurer l’intérêt porté par le message envoyé

Des différentes statistiques évoquées lors de l’évaluation des performances d’une campagne emailing, on a tendance à majoritairement s’intéresser au ROI, au taux d’ouverture ou encore à celui de clic. Le taux de réactivité est quant à lui souvent sous-estimé, caché dans l’ombre de ces trois grands chiffres – à tort, puisqu’il permet de mesurer la curiosité des prospects pour le message reçu, et donc, la qualité générale de la campagne emailing.

L’importance du taux de réactivité pour relativiser ceux d’ouverture et de clic

Le taux de réactivité est calculé en divisant le taux de clic par celui d’ouverture. Il diffère donc du taux de clic en prenant en compte l’ouverture du message dans son calcul.

Un exemple pour illustrer : 25 mails sont envoyés, et parmi eux, 20 messages sont lus, et 15 sont cliqués. Le taux d’ouverture est de 80%, le taux de clic de 60%. Le taux de réactivité, quant à lui, est de 75% : les trois quarts des prospects ont été réactifs vis-à-vis de l’email.

Ce taux permet de relativiser ceux de clic et d’ouverture pour donner une idée de la performance générale de la campagne emailing, en mettant en relation ces deux pourcentages. Il permet surtout de mesurer l’impact du mail, de savoir s’il a retenu l’attention des prospects. Il peut également aider à l’établissement d’objectifs de qualité pour une campagne emailing, et de suivre l’évolution de son efficacité au fil du temps.

Prendre en compte le taux de réactivité pour améliorer sa campagne emailing

Ce taux de réactivité, fourni par le logiciel newsletter Mailpro, s'avère très important pour une raison en particulier : il permet de connaitre l’intérêt général porté par les offres proposées.

Si le taux de réactivité semble mauvais, il est alors nécessaire de se questionner sur ce qui doit être amélioré. Dépendant à la fois des taux d’ouverture et de clic, il faut commencer à penser aux paramètres d’ouverture : l’objet du mail n’est peut-être pas assez attractif, ou la plage horaire d’envoi n’est pas appropriée. Si des modifications de ces données n’impactent pas le taux de réactivité, le problème ne vient pas de la curiosité des gens, mais de leur absence d’intérêt à suivre les liens proposés. Pour changer cela, il importe de revoir le contenu du message : affichage, design, texte, informations transmises, etc. Il faut savoir séduire les prospects et leur donner envie de cliquer sur les liens proposés.

 

Découvrez aussi :
- Le taux de clic, une donnée essentielle des campagnes d’emailing

- Le taux d’ouverture d’une campagne emailing, pour mesurer sa capacité d’accroche

- Le taux de désinscription, pour mesurer l’intérêt porté à la campagne emailing

- Le taux de NPAI, témoin de la délivrabilité d’un fichier emailing

- La géolocalisation, fonctionnalité de personnalisation d’une campagne emailing

- Connaître les clients mail de ses prospects, pour personnaliser ses emailings

- Connaître les systèmes d’exploitation des prospects pour améliorer ses emailings

Application Emailing en ligne et pour tous

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits