X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Les techniques rédactionnelles adaptées antispam

Je m’explique. Pour que votre message soit lu, il faut qu’il soit ouvert. Or un email directement envoyé dans la rubrique spam n’aura pas beaucoup de chance d’être ouvert. Mais il existe quelques techniques rédactionnelles qui permettent de détourner le filtrage antispam. Comme nous sommes de plus en plus atteints par les spams, les contrôles sont de plus en plus sévères. Mais cela amène parfois à être désigné comme, ce que l’on appelle, un « faux positif ». Un faux positif est un message légitime qui est considéré comme un message de spam et bloqué à tort par une solution de filtrage antispam. L’apparition d’un faux positif sur le domaine d’un grand fournisseur d’accès ou service de Webmail peut provoquer l’absence de diffusion auprès d’une part non négligeable des abonnés d’une newsletter. Ainsi, faire baisser tous vos indicateurs et provoquer de mauvais retours sur investissement. Plus gênant encore, le fournisseur d’accès ou service de Webmail, peut vous passer, vous l’expéditeur, comme spammeur et donc faire rentrer l’adresse de son serveur d’expédition sur des blacks listes et menacer ensuite la délivérabilité de ses prochains envois. Il faut donc éviter cela à tout prix ! Il existe plusieurs moyens : •    Les techniques de filtrage basées sur le contenu du message. Pour comprendre comment éviter d’être considéré comme spammeur, il faut étudier ce qui conduit à cette désignation. Certains filtres sont basés sur le contenu du message.  En simplifiant, on peut distinguer principalement deux techniques de filtrage basées sur les contenus des messages. -  "honey pot" ou "pot de miel" Cette technique est utilisée par la solution antispam Brightmail qui équipe de nombreux fournisseurs d’accès. Cela fonctionne ainsi : il est crée un très grand nombre d’adresses e-mail placées sur le réseau et qui servent de pièges à spam( d’où pot de miel). Elles sont configurées pour que tous les messages reçus sur ces boîtes soient des spam et enregistrés en tant que tels. Les serveurs de messageries utilisateurs de la solution vont ensuite comparer les messages reçus à la signature des messages identifiés comme spam. Et ainsi faire le tri dans les messages reçus.     - le score Cette technique est basée à la fois sur une analyse du texte du message et sur les informations techniques qui figurent dans l’en-tête (header). Après analyse, il est attribué un score à votre e-mail qui traduit sa probabilité d’être un spam. Il est établi à partir d’une analyse des caractéristiques habituelles des messages de spam. Caractéristiques qui sont bien sûr évolutives, c’est pourquoi les mises à jour sont indispensables. Cependant, il est intéressant de savoir que l’utilisateur peut affiner le réglage en indiquant à partir de quel score un message doit être considéré comme du spam et donc filtré. Il faut donc s’interroger sur le contenu de son e-mail. Après avoir rédigé votre email, interrogez-vous et, pourquoi pas, appuyez-vous sur les spams que vous recevez. Allez dans votre boîte mail, rubrique spam, n’ouvrez pas les spams, mais regardez les objets vous verrez des classiques, vous apprendrez à vous faire l’œil…et ainsi naturellement vous n’userez plus des mots qui vous conduirons à être des «  faux positifs ». Nous développerons cette adaptation nécessaire demain :-) ....
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro