Pour continuer sur les techniques rédactionnelles, attardons-nous sur les techniques de personnalisation. Nous commencerons par parler des stratégies qui existent pour des actions de marketing direct traditionnel. En effet, un annonceur peut mettre en place des offres commerciales ou des contenus personnalisés basés sur une segmentation classique ou établie à partir des données déclaratives ou comportementales.
Pour personnaliser un emailing, il faut déjà connaitre votre prospect. Vous devez donc faire au préalable une segmentation de votre base de données et sélectionner vos destinataires, exactement comme une campagne classique.
Logiquement, si vous sélectionnez vos destinataires en adéquation avec votre offre,  vous avez des chances d’obtenir un taux de transformation plus important que si vous aviez opté pour une offre uniformisée, donc pouvant se trouver en décalage total avec son destinataire.
Voici les techniques traditionnelles :
  • La segmentation RFM
 
Ce n’est pas une radio, c’est une technique utilisée depuis longtemps dans le marketing postal et la vente à distance (VAD). Cette segmentation se base sur trois données :
    - la récence du dernier achat (R)
    - la fréquence d’achat (F)
    - le montant des achats effectués (M)
 D’où le nom : segmentation RFM.
 De ces informations sont constitués des groupes homogènes ayant un profil similaire.
  • La prise en compte de l’historique d’achats
 
Celui-ci est utilisé, en toute logique, pour comprendre les intérêts, les goûts et les préférences des prospects.
Aujourd’hui, ce genre de marketing va plus loin. Ce n’est même plus seulement les historiques d’achats qui sont pris en compte, mais également les simples visites. Je vous rappelle cette petite anecdote  sur Priceminister. J’avais cherché un livre sur ce site, spécifiquement ce livre, disons  le livre Y. Je ne l’ai pas acheté, trop cher, pas le temps, on verra plus tard. Depuis les newsletters de Priceminister ont pour objet :« Livre Y... et pleins d'autres surprises sur PriceMinister » ou autres déclinaisons. Aujourd’hui, j’ai fait l’achat. Moi, qui l’avais complètement oublié.
Voilà, une offre réellement personnalisée !
  • La segmentation sur centres d’intérêt déclarés ou déduits
 
Privilégier une offre commerciale plutôt qu’une autre pour un destinataire peut être fait à partir d’un centre d’intérêt déclaré par l’abonné ou déduit à partir d’un profil social-démographique. Ce dernier peut même être tracé avec la collecte d’informations par le biais des formulaires. Internet est une interface très efficace pour cela.

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Certains vont se demander, mais qu’est-ce que le «mailto»? Pas de panique, rien de compliqué. Le mailto est un lien qui permet de faire appel au logiciel de messagerie du destinataire depuis un mail, une page web ou un...
L’emailing est devenu l’un des canaux marketing de référence ces dernières années. Connu pour son efficacité, à condition de personnaliser votre contenu selon le destinataire. Et cela passe par une bonne segmentation de votre list...
Je m’explique. Pour que votre message soit lu, il faut qu’il soit ouvert. Or un email directement envoyé dans la rubrique spam n’aura pas beaucoup de chance d’être ouvert. Mais il existe quelques techniques rédactionnelles qui per...
La segmentation de vos bases de données est une préoccupation principale dans l’établissement de votre campagne d’emails marketing. Cependant, il existe différentes façons de segmenter une base de données. Retour sur ces pratiques...
Si une segmentation inexistante dans votre base est une véritable erreur, une mauvaise segmentation est aussi un véritable fardeau. Alors comment bien segmenter me direz-vous? Et bien tout simplement en connaissant par savoir quel...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations