X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Les dépenses françaises pour l’IT en 2012

Au vu de la situation économique actuelle, on peut se demander si les dépenses dans le milieu et de l’information, et surtout dans tout ce qui concerne l’informatique, ne sont pas un trop grand danger pour une entreprise. Aastra et NetMediaEurope se sont penchés sur la question afin de nous livrer quelques chiffres. Ici les dépenses IT concernent les dépenses dans les infrastructures, les applications, les services, la téléphonie et l’innovation.
 
La tendance pour 2012 serait de maintenir le chiffres des dépenses pour l’IT (Information Technology). Les entreprises sont dans une conjecture économique où les temps sont durs, elles ne peuvent pas forcément augmenter leurs dépenses mais souhaitent quand même les stabiliser, sans les diminuer, étant donné que l’IT permet d’avoir de bons retours.
 
Pour les PME, seules 24% d’entre elles souhaitent augmenter leur budget contrairement à 56% qui veulent le conserver. La prudence prévaut. Pour les grandes entreprises le pourcentage se dirigeant vers une stabilisation est le même, et 22% veulent aller vers une augmentation.  Ce sont les infrastructures et les applications qui verront leur budget augmenter le plus. En revanche, les restrictions budgétaires s’effectueront plutôt sur la téléphonie.
 
Les dépenses engendrées pour une campagne emailing entre dans les dépenses IT. En effet, si vous faites de l’emailing de grande envergure, et que vous voulez qu’il soit efficace, vous investissez dans un emailing software comme MailproTM.
 
Il ne faut pas se mentir, l’emailing a un cout, même si dans les faits un email est gratuit. Cependant, comme pour tout investissement, il faut comparer ce cout à l’éventuel bénéfice dégagé d’une telle méthode afin d’en établir sa rentabilité. Un autre avantage de l’emailing est qu’il coute relative moins cher qu’un canal traditionnel.
 
Dans un contexte de crise où les consommateurs sont souvent frileux, l’emailing tire son épingle du jeu parce qu’il est intimement lié à l’internet. Malgré un pouvoir d’achat qui n’est pas forcément élevé, on note une recrudescence de ventes dans le domaine des nouvelles technologies. Les consommateurs sont friands de Smartphones, tablettes et ordinateurs portables. C’est un must have. De plus, les réseaux sociaux sont devenus incontournables, chaque internaute se crée sa bulle comme pour se protéger d’un monde extérieur qui ne tourne pas toujours rond.
 
De même, les offres proposées sur internet sont reconnues pour être attractives. Les internautes le savent et sont donc à l’affut de la moindre économie. Ils recherchent aussi un moyen d’acquérir un produit ou un service qu’ils désirent sans en avoir réellement les moyens. C’est dans ce contexte que l’emailing trouve un écho particulièrement favorable.
 
Non seulement les consommateurs sont équipés pour que vous puissiez mettre en place des campagnes multicanal, mais ils sont aussi prêts à l’achat lorsque cela devient « une affaire à faire ». Ceci explique cela : les entreprises ne désirent pas freiner leurs avancées en matière d’IT, et aussi en matière d’emailing. C’est un canal porteur qui peut être grandement utile dans un contexte économique difficile.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro