X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Etude « 2011 Email Marketing Benchmark »

L’institut MarketingSherpa nous offre une étude récente sur l'emailing. À travers les chiffres qui vont suivre, nous allons pouvoir mettre en évidence les tendances et les préférences des annonceurs en général. Peut-être de quoi vous inspirer pour vos campagnes en cours ou en préparation… Pour cette étude 1100 entreprises différentes ont été interrogées.
En premier lieu, les entreprises mettent en évidence différentes phases de maturation pour leurs campagnes d’emailing. On peut aussi les considérer comme différents stades d’avancement pour les entreprises. Ces trois phases peuvent aussi être une sorte de fil de progression pour une campagne.
  • 14% de ces entreprises sont actuellement dans la « trial phase », comme une phase d’essai ou de réflexion. L’entreprise n’a pas encore entrepris de campagne, mais elle songe à en mettre une en place.
  • Nous avons ensuite la « transition phase », c'est-à-dire une phase de latence. Dans ce cas-là, l’entreprise n’a pas réellement de campagne conçue, cela se résume en fait à quelques interventions effectuées de temps à autre. C’est donc quelque chose d’assez approximatif qui est pratiqué par 49% des entreprises, mais qui doit déboucher sur du concret.
  • Pour 37% des entreprises, nous avons la « strategic phase », phase stratégique donc qui plonge l’entreprise dans un processus réfléchi et bien géré d’emailing.
Les indicateurs sont essentiels pour les annonceurs désirant juger des performances de leurs campagnes. L’étude du ROI peut être notamment un moyen de connaître le succès de votre campagne. Cependant, d’après cette étude, force est de constater que les annonceurs ne se sentent pas très concernés par les chiffres du ROI. En effet, 59% d’entre eux ne le calculent même pas. Certaines entreprises l’ignorent du fait de leur point de vue est assez morne sur l’emailing. 8% des entreprises en « trial phase », 10% de celles en « transition phase » et 6% des entreprises en « strategic phase » pensent que l’emailing ne peut pas affichent de bons retours. Cependant, ces chiffres montrent que plus l’investissement dans les campagnes est fort, moins les gens sont pessimistes. On peut en déduire logiquement que plus on travaille sur le sujet, plus il est susceptible de rapporter de bons retours, et donc un bon ROI. En parallèle, malgré ce pessimisme, on constate que dans chacune des phases, 20 à 40% des entreprises ont décidé d’augmenter leur budget consacré à l’emailing pour 2011. Toujours à propos des indicateurs, le taux de clic est analysé à 92%, le taux d’ouverture à 90% et le taux de délivrabilité à 81%. Ces derniers sont donc considérés avec intérêt. L'utilisation d'un logiciel emailing comme Mailpro™ est permet d'obtenir ce genre de statistiques
Pour finir, l’étude aborde les grands projets de 2011. Les chiffres suivants sont une moyenne sur l’ensemble des entreprises, toutes phases confondues. Ils montrent donc les grandes lignes de travail pour 2011.
  • 63% veulent augmenter la pertinence et le ciblage des emails.
  • 41% des entreprises veulent dorénavant le calculer.
  • L’amélioration de la délivrabilité du mail sera la préoccupation de 37%.
  • 42% veulent renforcer la collecte opt-in
  • 36% ont décidé d’éviter les mails perçus comme spams
  • 35% veulent renforcer leur stratégie marketing
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro