Des call-to-action efficaces en 4 conseils


Les boutons, qu’on appelle aussi les call-to-action (ou boutons d’appels à l’action) dans le langage marketing, sont des détails décisifs dans une newsletter puisqu’ils sont les seuls moyens d’interaction avec votre audience. C’est pourquoi nous avons décidé de vous aider à encourager les clics avec quelques astuces.

C’est une question de vocabulaire

Commençons par le plus évident, n’importe quel call-to-action doit amener à … une action. Certes, mais comment faire pour savoir à quoi il sert avant de cliquer ? Avec les mots affichés sur votre bouton ! Ils doivent être convaincants, une action étant associée à un verbe, privilégiez l’emploi de verbes à l’impératif qui sont très explicites.

Le bouton subjectif

Mettez-vous à la place de votre client, les simples boutons « cliquez ici » ne sont pas très enchanteurs. Si trouviez une phrase très courte, en échangeant simplement de perspective avec votre prospect vous lui donnez encore plus l’impression qu’il prend la décision finale.

Même un bouton peut être stylé

Avant d’être joli, il doit bien ressortir de la couleur de fond, tout en restant dans les couleurs de la charte graphique. Ensuite d’un point de vue purement design, ça dépend des époques. En 2015 la mode c’est le « flat design » et le « material design », si vous utilisez Google, vous avez certainement déjà remarqué cela. Fini les boutons ultra réalistes du temps de l’iPhone, place à la sobriété et la simplicité des beaux aplats de couleurs.

La taille a son importance !

Les boutons de votre campagne d’emailing doivent être placés de manière stratégique. Si votre mail est assez long, n’hésitez pas à dupliquer votre CTA à différents endroits, avec peut-être un vocabulaire différent. De plus ils doivent être ni trop voyants, pour ne pas gêner la lecture continue, ni trop petits.

La conversion, l’étape finale

Si vous avez suivi tous les conseils précédents, une partie de votre audience cliquera sur ces boutons. Même si le but de cet article s’arrête là, nous avons choisi de vous proposer une partie bonus ! Le but d’un bouton est d’amener à provoquer une action, acheter sur votre site par exemple. Sauf que passer d’un clic dans un mail, à l’achat concret d’un bien n’est pas automatique. C’est pourquoi la majorité des CTA nous renvoient sur une page spéciale : la landing page. Cette page doit absolument être clair pour ne pas perdre l’internaute, pour qu’il se laisse guider par des propositions marketings notamment, mais pas trop, sinon il s’enfuira. Par exemple, si votre mail permet de gagner une réduction à l’aide d’un code promo, il doit déjà être rempli dans la landing page. Ne perdez pas à l’esprit que plus il y aura d’étapes entre le bouton, et le possible achat, et plus il aura des chances de se perdre après tout ce que vous avez fait pour qu’il arrive jusqu’ici !  
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro