Emailing : Les mauvaises pratiques à éviter

Personne n'est à l'abri d'une erreur. Cependant, en email marketing, certaines grosses erreurs peuvent être évitées. Le retour d'expérience auprès des annonceurs, et les divers sondages consommateurs ont permis de mettre en évidence les pratiques néfastes à une campagne emailing. Entraînant désabonnements, blacklistage ou mauvaise réputation, elles sont à bannir. Petit tour d'horizon de ce que vous ne devez pas faire.
Première victime, et donc premier mécontent, le prospect sera vous faire connaître son insatisfaction en se désabonnant, en vous signalant comme spam ou en vous ignorant totalement. Les prospects détestent se sentir prisonniers des annonceurs. Ce sentiment est d'autant plus fort lorsque la fréquence d'envoi est trop élevée, et qu'ils vous retrouvent trop souvent en boîte de réception. Des envois trop lourds se résument à augmenter les désabonnements. Lors de votre campagne, réfléchissez bien au rythme d'envoi, et n'hésitez pas à laisser plusieurs choix de fréquence aux prospects.
Un prospect insatisfait est aussi un prospect qui ne se sent pas concerné. Si les emailings que vous proposez ne correspondent pas aux attentes des prospects, en termes de services et produits, alors celui-ci ne sera plus du tout réactif. Là est donc l’intérêt d'entreprendre une étude de marché d'envergure avant la campagne, de manière à savoir qui a besoin de quoi. Votre offre doit correspondre à la demande.
L'envoi d'emailings ne suivant pas la segmentation est aussi une erreur fatale pour l'annonceur. Ciblez vos prospects en segmentant votre base de données, identifiez différents groupes de contacts et envoyez ainsi du contenu ciblé. Par extension, les oublis de personnalisation sont tout aussi dangereux. Les internautes ont à présent l'habitude de recevoir des emailings qui leur sont adressés personnellement. De même, les internautes auront des préférences (fréquence, thèmes, …) ; s'ils les ont spécifiées lors de leur inscription, il est crucial que vous les respectiez.
D'autres grosses erreurs concernent la réalisation de l'emailing lui-même. Il doit être lisible et clair. Le contenu doit cadrer avec l'objet de l'email. Pour que l'email soit interactif et permette au prospect de réagir, les call-to-action et autres items cliquables doivent être mis en évidence. N'oubliez pas non plus de faire en sorte que le prospect vous identifie dès la réception de l'emailing. Le logo de votre entreprise en début de mail et aussi fortement apprécié.
 
Maintenant que nous sommes résolument dans une ère multicanal, votre campagne emailing a besoin d'être couplée à d'autres plates-formes afin d’exploiter tout son potentiel. Appareils mobiles et réseaux sociaux regorgent d'outils pour laisser libre cours à l'imagination des annonceurs.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro