X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Un objet parfait pour vos newsletters

Cela fait un petit moment que nous n’en avons pas parlé, mais pourtant il ne faut pas oublier le garant d’un bon taux d’ouverture : l’objet de vos emailings ! Votre objet doit afficher certaines qualités si vous voulez que votre mail soit ouvert. Voici en quelques lignes le « must do » pour la rédaction de votre objet.
Commençons par rappeler d’abord ce qui est formellement interdit, à moins que vous ne vouliez un aller simple vers les indésirables… Le plus dangereux, le vocabulaire publicitaire est à oublier complètement, vous ne devez surtout pas l’utiliser pour la rédaction de vos objets. Les mots un peu trop aguicheurs feront passer votre mail pour spam. La ponctuation, les caractères spéciaux, un surplus de majuscules ou de chiffres vont détruire toute chance de bonne délivrabilité. Les barrières pour accéder aux boîtes de réception sont de plus en plus difficile à franchir, et les FAI ne transigent plus avec des mails suspects, ils sont de suite placés parmi les spams.
En premier lieu, pour vous assurer d’employer les bons mots dans vos objets, il vous suffit de tester. En effet, si vous avez des doutes et que vous vous demandez si votre mail aura accès aux boîtes de réception, utilisez le split testing. Avec plusieurs intitulés d’objet, vous verrez ainsi quel est le meilleur. Vous évitez ainsi d’envoyer un mail à la totalité de vos contacts, qui risque d’être relayé dans les spams.
Vous devez être clair ensuite dans votre objet. Lorsque le contact va ouvrir votre mail, il veut déjà connaître quel en est le contenu. En effet, les internautes font ce que l’on peut appeler du « speed surf », ils vont à l’essentiel et donc pour ne pas perdre de temps à ouvrir un mail qui ne les intéresse pas, ils attendent d’un objet qu’il soit précis. Si votre objet est trop vague, ils supprimeront votre mail ou pire vous signaleront comme spam. Il ne faut pas tomber dans le banal, essayez de mettre en avant quels avantages votre prospect aura à lire ce mail. Est-ce qu’il s’agit d’une exclusivité, d’une promotion, d’un changement radical ?
Suivant les boîtes de réception certains objets, trop longs, seront tronqués à l’affichage, il faut donc que vous soyez concis. 50 caractères grands maximum, sinon votre objet ne sera visible que partiellement. C’est peu, mais suffisant pour donner envie au destinataire d’ouvrir votre emailing ou votre newsletter. Il faut donc être créatif et bien jouer avec les mots. Si votre logiciel emailing le permet, personnaliser l’objet de votre newsletter (Monsieur Dupond, voici votre offre, …).
Soyez honnête. Si vous rédigez un objet qui n’a rien à voir avec le contenu de l’email, les internautes vous sanctionneront sévèrement. Ils attendent de vous une certaine clarté, c’est une manière aussi de montrer qu’ils peuvent vous faire confiance. Pour cette même raison, assurez-vous que lorsque votre mail est en boîte de réception, les internautes puissent vous reconnaître facilement. Ceci couplé à un bel objet vous garanti une ouverture quasi systématique.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro