Partie 1 : la conception
Afin de dynamiser vote campagne emailing et d’en augmenter ses performances, il a quelques astuces à mettre en place au sein de l’architecture et de la structure de votre emailing. Certaines informations doivent être mises en évidence et de fait elles doivent occuper une certaine place dans votre emailing.
 
Tout d’abord, il faut penser qu’un prospect ne va pas forcément scroller votre emailing pour le lire en son intégralité. Vous devez donc accorder une place de privilège aux informations importantes. De fait, il est recommandé d’utiliser les 50 premiers pixels de l’emailing pour faire part à vos prospects de l’information principale, il faut qu’elle leur saute aux yeux. Pour les annonceurs qui positionnent leur lien de désabonnementen haut de mail, vous pouvez très bien faire apparaître cette information en dessous dudit lien. De plus, tant qu’il est question de lien, n’oubliez pas qu’un lien permettant d’afficher l’emailing directement via un navigateur internet, et donc permettant de palier aux problèmes d’affichage, doit être disponible tout en haut du mail. Par conséquent, on peut dire que la bannière d’en-tête de votre emailing contient les deux liens cités et l’information principale.
Concernant les call-to-action, ils doivent être aussi disponibles immédiatement. Vous avez donc 200 pixels pour les faire apparaître  250 pixels maximum. Si les call-to-action ne sont pas visibles, et qu’il faut scroller pour les voir, vous diminuez considérablement votre taux de transformation potentiel. Cependant, si votre emailing est long et qu’il doit être scrollé pour être lu en entier, vous devez positionner des call-to-action supplémentaires dans le reste du mail.
Par ailleurs, une autre astuce de conception réside dans le positionnement du prix par rapport aux call-to-action. Les prospects ont plus tendance à cliquer lorsque le prix est proche d’un call-to-action que s’il est éloigné. En effet, lorsque le prospect voit le prix et qu’il est convaincu, il faut profiter de cet engouement. Si le call-to-action est loin, vous risquez de perdre cet engouement mais aussi de perdre le regard du prospect.
Dans la deuxième partie de cet article il sera question des méthodes rédactionnelles infaillibles pour un emailing de qualité.

Question précédente

   

Question suivante

Vous pourriez également être intéressé par :

Les pieds de page des emails peuvent sembler insignifiants, mais ils peuvent avoir un impact considérable. En créant des pieds de page adaptés &a vos besoins et reflétant votre identité professionnelle, vous pouvez envoyer des e-...
L’une des bonnes pratiques dans le marketing par e-mail est d’avoir une newsletter o&u l’on trouve un équilibre entre le texte et les images, mais nous devons bien savoir choisir l’image et le style visuel de notre contenu pour p...
Parfois le vocabulaire du blog peut être un peu technique alors pour ne perdre personne voici un petit glossaire de l’emailing. Les néophytes y trouveront toutes les notions de base expliquées et ce sera aussi une bonne...
Il y a quelques années, l'intelligence artificielle n'était que fiction et faisait tr&es "Minority Report". Seulement, nous y voil&a, l'IA est de plus en plus présente dans nos quotidiens: robots, voitures autonomes, deep learning...
Nous avions déj&a abordé dans un précédent billet la différence entre un email plain-text et un email HTML avec plus d’image et beaucoup plus personnalisé. Aujourd’hui, nous allons aborder dans ce billet les effets positifs d'une ...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations