Parfois, les emailings peuvent sembler un peu répétitifs. Il est vrai qu’un email pour un anniversaire reste basé sur le même thème ou qu’une newsletter n’apporte pas toujours une information qui fait le buzz. Cependant, les prospects sont assez intransigeants, et avec seulement un email déplaisant vous pouvez perdre des mois de travail. En général, si vous avez analysé les retours de vos emailings précédents, vous savez quelle sorte de contenu est la plus appréciée. Vous pouvez donc établir plusieurs schémas types d’un email au contenu rapportant le meilleur ROI. Il s’agit de mettre en évidence les actualités auxquelles les prospects réagissent le mieux. De la même manière, on peut identifier les promotions qui suscitent le maximum d’achats, ou les rayons les plus convoités. Pour donner un peu de renouveau à vos emailings, vous pouvez intégrer des informations concernant vos partenaires commerciaux. Cela aère un peu les domaines traités habituellement par vos emails. Il ne s’agit pas non plus de faire de la publicité gratuite pour vos partenaires. Le mieux est donc de mettre en relation vos activités et les leurs, vous créerez un lien commercial, tout en permettant une autre ouverture pour vos emailings. Ce genre de pratique peut être utilisé de temps à temps, pour pallier à un email un peu trop monotone ou pour donner du volume à un message un peu léger. Cela doit rester quelque chose d’assez « divertissant » dans le sens ou les prospects ne doivent pas y être trop habitués, sinon ils s’en lasseront aussi. Pour les annonceurs qui sont passés au multicanal, il existe d’autres manières de rendre un emailing plus original. Vous pouvez faire intervenir les contenus publiés sur les plateformes sociales dans vos emailings. Les avantages sont multiples : ceci va changer la forme de votre emailing, cela le rend original. Par ailleurs, les personnes qui ne font pas encore partie de votre réseau vont, peut-être, être convaincues, et vous rejoindre. Si, par exemple, vous envoyez un emailing par semaine, il peut contenir tous vos statuts ou posts de la semaine. C’est une sorte de résumé, pour ceux qui auraient raté quelque chose. Ceci permet avant tout de vous recycler dans vos présentations ainsi que dans votre contenu. Ce sont des techniques à exploiter lorsque vous manquez d’idées ou que vous sentez que vos prospects décrochent. Le taux d’ouverture vous renseignera plutôt bien quant à l’intérêt que les prospects portent à vos emailings.

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Comme nous l’avons déjà évoqué dans plusieurs autres articles, le contenu de votre emailing doit être basé sur une stratégie bien précise. En effet, il doit être de qualité, et donc pour cela être pertinent. Mais cela est vrai po...
Parfois, les emailings peuvent sembler un peu répétitifs. Il est vrai qu’un email pour un anniversaire reste basé sur le même th&eme ou qu’une newsletter n’apporte pas toujours une information qui fait le buzz. Cependant, le...
[vc_row css_animation=" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]Les budgets de 2018 sont à...
Deuxième article de la trilogie sur l'emailing vidéo repris de la tribune de ConseilsMarketing.fr avec le prestataire d'emailing Dolist et l’agence Pinkanova. La première partie présentait le potentiel de cette technologie, je vo...
Bien que les newsletters puissent être attractives par les offres qu'elles proposent ou par leur aspect graphique, il n'en demeure pas moins que la rédaction d'une newsletter reste une étape clé dans la création. Elle doit être so...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations