En référence au post sur les pays qui spamment le plus, je vais à présent vous donner les noms de ceux qui subissent le spam. Voici les chiffres que j’ai recueillis de différentes sources sur Internet pour l’année 2008-2009 : 81.2% des mails mondiaux reçus étaient des spams : 1ère place : Suisse avec 84.4% 2ème place : Chine (précisément la région de Hong Kong) avec 82.6% 3ème place : France avec 82.1% 4ème place : Israël avec 80.1% 5ème place : Autriche avec 76.6% Pour l’année 2009 : on constate une augmentation puisqu’on passe à 87.7% de spams avec un petit changement dans le classement. 1ère place : Danemark avec 88.2% 2ème place : Chine (précisément la région de Hong Kong) avec 87.6% 3ème place : France avec 87.4% 4ème place : Chine (hors Hong Kong) avec 86.9% 5ème place : Norvège avec 82.2% Pour ce début d’année 2010, au mois de janvier on obtient 83.9% et en février une forte hausse nous conduit à 89.4%. Voici une synthèse plus visuelle :

Si les chiffres sont si élevés, c’est parce que le spam marche. Par exemple, au niveau mondial, des études montrent que 10 à 15% des gens font l’acquisition d’un bien ou d’un service après avoir reçu un mail non désiré, en sachant que la majorité de ces personnes utilise un filtre antispam. Par ailleurs, les gens avouent ne pas se sentir menacés par les « ordinateurs zombies » qui propagent les spams. D’autre part, la négligence des gens assure aussi le succès du spam puisque certaines personnes cliquent sur de liens par curiosité, par habitude ou maladresse. Le manque d’expérience favorise aussi ce triomphe : au lieu de supprimer le spam de votre boite de réception, signalez-le, offrez-lui un aller simple vers les indésirables. Par ailleurs, NE RÉPONDEZ JAMAIS à un spam, même si c’est pour vous plaindre, sinon votre adresse sera considérée comme valide, prête à accueillir plein d’autres spams. Au mieux créez une adresse « poubelle » pour surfer sur les sites tels que forums, achats en ligne, etc... En ce qui concerne la France, les FAI (fournisseurs d’accès internet) ont pris des mesures et bloquent le protocole SMTP au niveau de leurs routeurs. Cependant, chez certains FAI on peut désactiver cette option si on le souhaite. Et puis on râle, mais on se spamme souvent nous même : les blagues, les chaines, les mails défendant les causes désespérées, etc.… Alors, commençons plutôt par accroitre notre vigilance afin de remédier à une partie du problème.

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Le multimédia peut générer un excellent taux de clics au sein de vos emailings. C’est pourquoi il ne fait pas vous contenter seulement de liens et d’images, essayez-vous &a la vidéo dans les emailing. La vidéo est interactive et g...
Vous en êtes très surement victime, vous passez vos journées à blacklister et il surcharge vos boîtes de réception… le SPAM. J’ai mené une petite enquête sur les pays qui spamment le plus (à l’échelle mondiale) et voilà ce qui es...
L’emailing est l’un des outils marketing les plus performants en termes de ROI. Un canal marketing de référence en termes de retours statistiques. Ceci-étant, une nouvelle génération de tracking se profile et avec elle la possibil...
Vous le savez et nous avons déj&a écrit quelques lignes &a ce sujet, vous pouvez utiliser deux techniques marketing pour vendre plus, en quantité, ou pour vendre des produits plus cher. La premi&ere solution pour vendre plus en qu...
Fin Mars, le géant du web social avait annoncé que le plugin "like box" de Facebook serait mis hors de fonctionnement dès le 23 juin. Ce plugin permet en fait sur y site internet d’afficher une boite contenant le nombre de likes d...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations