Comme nous l’avons expliqué dans plusieurs autres articles, la CNIL est un organisme qui veille à ce que les annonceurs respectent le caractère privatif des données sur le web et à ce que les internautes soient protégés, ainsi que leur vie privée. Cependant, aujourd’hui avec l’explosion de la bulle sociale, les internautes exposent eux-mêmes leur vie privée et il devient difficile de délimiter la frontière.
 
Protéger les internautes de la divulgation de leurs données personnelles reviendrait donc à les protéger d’eux-mêmes… Situation difficile.
Un colloque à la CNIL a donc eu lieu vendredi 30 novembre 2012 afin d’ouvrir le débat sur ces questions difficiles. Les discussions ont mené à une mise en évidence du concept de « marketing de soi » qui est clairement utilisé par les internautes appartenant aux réseaux sociaux.
Cependant, chaque internaute veut définir par lui-même le degré de confidentialité de ses informations. C’est dans ce cas-là qu’il est difficile pour les annonceurs d’engager une procédure de récolte alors que les axes de récolte peuvent varier d’un groupe d’individus à un autre.
La CNIL se heurte donc à un sérieux problème de définition de ce qui est privé et de ce qui ne l’est pas. De plus, beaucoup d’internautes pensent avoir le contrôle sur leurs informations alors que ce n’est pas le cas ; ce qui mènent certains à des désillusions.
Alors que faire quand on est annonceur pour ne pas dépasser les bornes ? Partez du principe que tout ce que vous donnent vos prospects comme infirmation est utilisable. Cependant, vous êtes alors garant et responsable de la confidentialité et de la sécurité appliquées à ces informations. Par ailleurs, vous devez toujours être capable de dire à vos prospects dans quel but sont utilisées les données, par qui et comment.
De même, si le prospect veut une modification ou une suppression de ses informations vous devez être en mesure de répondre à sa requête. Si la CNIL a des problèmes de définition de frontières dans l’utilisation des informations, c’est ainsi que vous pouvez poser vos frontières pour les informations en email marketing. Soyez respectueux avec vos prospects, ils vous le rendront bien !

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Le désabonnement est une option obligatoire dans vos emailings et il ne doit pas être considéré comme une fin de relation avec les prospects. En effet, un prospect qui se désabonne peut très bien s’abonner de nouveaux plus tard. C...
L’emailing reste toujours un outil indispensable pour une stratégie de communication. En effet, cet outil nécessite peu d’investissement et, utilisé &a bon escient, il vous permet d’obtenir un ROI (retour sur investissement) impor...
Dans une relation prospect/annonceur il est évident que le sens unique ne peut pas fonctionner éternellement. La communication doit venir des deux parties, chez le prospect on appelle ça l'engagement. L'engagement des prosp...
Comme vous le savez, la derni&ere version de Mailpro int&egre un module de géolocalisation afin que vous sachiez o&u sont vos prospects mais aussi comment segmenter votre base de données en fonction de cette localisation. La géolo...
La société E&Y, société de conseil et d’audit, vient de publier son étude « consumers on board ». Menée sur 30 000 consommateurs dans plus de 30 pays différents, cette étude s’attache à montrer les usages numériques des consom...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations