Les objets de vos emailings et newsletters sont très importants car ils garantissent votre délivrabilité emailing et contribuent à l’augmentation de votre taux d’ouverture. Bien qu’il soit important de travailler votre contenu, vous ne devez pas délaisser votre objet.
 
L’objet doit être une synthèse alléchante du contenu de votre emailing, cependant ce n’est pas un exercice facile en seulement quelques mots. Par ailleurs, ces mots doivent être extrêmement bien choisis. Tout d’abord pour éviter que vos emailings soient arrêtés par le filtre anti-spam, mais aussi pour qu’ils donnent envie aux prospects de les ouvrir.
 
Un objet, c’est entre 5 et 10 mots, une cinquantaine de caractères qui doivent être votre meilleur argument. Il est bien sûr proscrit d’utiliser des caractères spéciaux et les chiffres (surtout au début de l’objet) sinon ils raviront les filtres anti-spam. De même, on évite les objets écrits tout en majuscules qui se veulent aguicheurs. Du fait du peu de mots qu’il y a dans un objet, il faut faire simple et faire en sorte que l’objet soit directement interprété dans le bon sens : on privilégie donc la clarté.
 
Comme l’objet doit être cohérent avec le contenu et cibler l’idée maîtresse, vous pouvez éventuellement rédiger l’objet après avoir rédigé le contenu. Vous avez donc en tête la totalité de votre emailing et vous êtes à même de choisir les meilleurs mots pour le synthétiser.
 
L’objet n’échappe pas non plus au processus de personnalisation : le nom de votre prospect est le bienvenu, c’est la meilleure manière de l’inciter à ouvrir votre emailing. L’incitation passe aussi par l’intrigue avec une part de mystère. Attention, si mystère est trop épais vous perdez en compréhension et donc en ouvertures. Par exemple, vous pouvez écrire « Découvrez vos réductions à l’occasion du Black Friday », le prospect va ici cliquer afin de connaître le montant exact de ces réductions et les produits qui sont concernés.
 
Enfin, pour être sûr d’utiliser l’objet le plus performant, n’hésitez pas à tester différentes formulations et analysez la réponse de vos prospects à ces différentes approches.

Question précédente

   

Question suivante

Vous pourriez également être intéressé par :

Les pieds de page des emails peuvent sembler insignifiants, mais ils peuvent avoir un impact considérable. En créant des pieds de page adaptés &a vos besoins et reflétant votre identité professionnelle, vous pouvez envoyer des e-...
L’une des bonnes pratiques dans le marketing par e-mail est d’avoir une newsletter o&u l’on trouve un équilibre entre le texte et les images, mais nous devons bien savoir choisir l’image et le style visuel de notre contenu pour p...
Parfois le vocabulaire du blog peut être un peu technique alors pour ne perdre personne voici un petit glossaire de l’emailing. Les néophytes y trouveront toutes les notions de base expliquées et ce sera aussi une bonne...
Il y a quelques années, l'intelligence artificielle n'était que fiction et faisait tr&es "Minority Report". Seulement, nous y voil&a, l'IA est de plus en plus présente dans nos quotidiens: robots, voitures autonomes, deep learning...
Nous avions déj&a abordé dans un précédent billet la différence entre un email plain-text et un email HTML avec plus d’image et beaucoup plus personnalisé. Aujourd’hui, nous allons aborder dans ce billet les effets positifs d'une ...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations