Fréquemment, à la fin des emails, surtout des emailings, on trouve un petit laïus juridique qu’on ne lit qu’en diagonale. Cependant, ces quelques lignes sont là pour une bonne raison. Arobase.org nous permet de décrypter ceci ensemble. Leur nom est disclaimers, mais on peut aussi le traduire par décharge en français. Rien à voir avec une poubelle géante, il s’agit en fait d’une décharge juridique. Le terme officiel est « exclusion de responsabilité légale ». En fait, il s’agit de préciser en fin de mail que ce dernier est destiné à une personne précisément, et que si un tiers reçoit alors par erreur ce mail, il se doit de le supprimer et d’en avertir l’organisme émetteur. Ce genre de décharge n’est pas obligatoire, les textes de loi ne statuent pas sur sa présence, vous n’êtes donc pas obligé de les intégrer à vos emails. Cependant, s’ils existent, c’est qu’ils vous permettent une certaine protection. Si vous êtes poursuivi en justice à cause du contenu d’un de vos mails, cette décharge de fin de mail peut dans le meilleur des cas vous éviter des complications, ou du moins nuancer votre responsabilité. Si par exemple vous vous trompez de destinataire alors que vous envoyez un mail à caractère confidentiel, avec le disclaimer, vous prévenez le receveur accidentel qu’il se doit de détruire le mail et de vous prévenir. Votre responsabilité est donc atténuée. De plus, la confidentialité des informations relève du quotidien pour certains organismes. Dans le domaine de l’économie, de la santé, des finances, les décharges sont omniprésentes et plus spécifiques que pour l’exemple cité plus haut. Ce genre de décharges amène aussi une sorte de sérieux et de rigueur. Elles seront le reflet de votre souci de bien faire. Par ailleurs, vos lecteurs verront aussi que vous prévenez vos éventuelles erreurs et que vous vous souciez du caractère confidentiel des informations que vous transmettez. Ces quelques lignes, qui sont une sorte d’assurance, ne sont pas très difficiles à mettre en place. Une fois trouvée, il vous suffira de les intégrer à votre modèle de newsletter de base.

Question précédente

   

Question suivante

Vous pourriez également être intéressé par :

Dans le monde en constante évolution de l'immobilier, les stratégies de marketing efficaces sont essentielles pour rester compétitif et établir des liens avec les clients. Alors que nous entrons dans l'année 2023, le domaine du ma...
Noël approche c’est donc maintenant qu’il faut envoyer des emailings pour vendre au mieux vos produits et services. Pour vous aider dans la création de campagnes emailing pour Noël, Mailpro vous proposes ses templates gr...
L’une des bonnes pratiques dans le marketing par e-mail est d’avoir une newsletter o&u l’on trouve un équilibre entre le texte et les images, mais nous devons bien savoir choisir l’image et le style visuel de notre contenu pour p...
Dans une optique de développement et d’expansion, vous pouvez créer une zone "share", ou « partager » dans votre newsletter, afin de profiter du bien connu bouche &a oreille des réseaux sociaux. Vos abonnés pourront ai...
Vous n'êtes pas le seul. La plupart des spécialistes du marketing ont du mal &a faire en sorte que leurs lecteurs ouvrent leurs newsletters et s'y intéressent. Cependant, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour r...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations