Si le contenu est l’une des clés de voute de l’emailing, le design a lui aussi ses leviers pour capter l’attention des lecteurs et engendrer aussi du ROI. En effet, une newsletter ou un emailing bien agencé, avec une belle mise en forme, va inciter à l’action et donc derrière à la transformation. Pour agencer un emailing, il y a une règle commune avec le web. Tout ce qui est jugé comme important, notamment au niveau de l’information, doit être situé au-dessus de la ligne de flottaison. Cette ligne est une démarcation virtuelle entre ce qui est visible par défaut au chargement d’une page ou d’un email et le contenu uniquement accessible grâce au scroll. Il faut donc que toute info importante soit lisible sans que le lecteur ait à scroller. Cette méthode est valable autant pour les emailings promotionnels que pour les courriels plus informatifs. Outre la ligne de flottaison, si vous souhaitez que votre information soit lisible, il faut l’aérer du reste du contenu. Les espaces vides entre les blocs de texte et les images permettront à l’œil du lecteur de se reposer et surtout d’identifier rapidement les informations même avec une lecture que l’on qualifiera de « lecture en diagonale ». Puisque nous parlons texte et image, n’oubliez pas le ratio 50/50 pour l’équilibre. Le texte doit être dans une police lisible, avec une taille d’écriture suffisamment grande pour une lecture confortable. La couleur choisie pour l’écriture doit être neutre sauf pour éventuellement certains mots que vous voulez faire ressortir. Néanmoins, vous pouvez toujours utiliser du gras. Pour ce qui est des couleurs, on vous conseille de faire homogène et de vous baser sur votre charte graphique. Du côté des images, prenez un peu de temps pour les travailler. En emailing, une image doit être légère mais de bonne qualité ; de nombreux logiciels gratuits vous permettront d’arriver à ce résultat. En tout cas, évitez l’insertion d’images floues, pixelisées, etc. Le tout doit bien évidemment pouvoir être lu par la suite sur ordinateur, mobile ou tablette sans aucune difficulté. Comme il s’agit de convertir grâce à votre design, il va bien falloir que vous placiez des call-to-action dans votre mail. L’objectif est de les placer sur le parcours des yeux du lecteur, qui vous aurez induit grâce au positionnement de différentes éléments. Comme un call-to-action est par défaut un élément qui doit se détacher du reste du mail, s’il est sur le parcours de lecture, il va forcément attirer l’attention. Et c’est ainsi que vous convertissez grâce au design !

Article Précédent

   

Article Suivant

Vous pourriez également être intéressé par :

Quand on parle de processus de conversion, il s’agit d’examiner une par une les étapes qui mènent un prospect d’un emailing à un achat quelconque. Chacune de ces étapes est régie par les critères stratégiques pour lesquels vous a...
Le taux de conversion d’un emailing est le rapport des emailings qui ont généré un achat sur le nombre total d’emailings envoyés. Il permet d’analyser vos performances de ventes par rapport aux informations commerciales que vous p...
Réussir en emailing consiste bien sûr &a bien maîtriser les méthodes et techniques du domaine. Cependant, nul n'est sans savoir que la confiance que les abonnés ont en l'annonceur est un des crit&eres les plus crucia...
L’expression «responsive design» est &a présent utilisée par tous mais qu’en est-il vraiment de sa mise en place, des techniques utilisées ? Avant d’arriver &a des méthodes full responsives, il faut savoir que des tec...
En boîte de réception, c’est sûr, il faut avoir les moyens de faire la différence avec les dizaines d’autres emails reçus, et ce n’est pas toujours facile… Ne vous contentez pas d’être original, all...

Plateforme Emailing pour Tous & Email Automation

Ouvrez un compte Mailpro et profitez de 500 crédits gratuits
Essayer Gratuitement

Ce site utilise des Cookies, en poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, mais également de comprendre et enregistrer vos préférences. Comprendre comment nous utilisons les cookies et pourquoi : Plus d'informations