Comment Passer un Anti-spam et Mieux Envoyer vos E-mails ?

Voici une analyse rapide avec de bonnes astuces pour améliorer votre taux de livraison, de l’équipe Mailpro, le « logiciel de marketing par e-mail suisse »

Vous avez trouvé la bonne solution marketing par e-mail, vous avez de grandes choses à communiquer, mais vous avez l’impression qu’une grande partie de vos e-mails terminent dans le dossier de courrier indésirable ?

Les filtres spam fonctionnent tous différemment et il n’existe pas de science exacte qui peut vous garantir que vos e-mails ne termineront pas dans le dossier Courrier indésirable. Il est important de comprendre que chaque serveur de messagerie a des règles anti-spam différentes et qu’il est impossible de savoir quelles règles a chaque serveur de messagerie.

Cependant, avec quelques astuces et de l’expérience, vous pouvez drastiquement améliorer votre taux de livraison. Il est important de ne pas vous démotiver. Chez Mailpro, nous voyons des millions d‘e-mails passer chaque jour, et nous avons rassemblé quelques astuces pour vous aider à améliorer vos chances de ne pas terminer dans le dossier COURRIER INDÉSIRABLE.

  1. Votre adresse e-mail compte 

Nous pensons souvent que la seule chose qui compte c’est ce qui se trouve dans l’e-mail. Mais cette idée est fausse. Le nom ou l’e-mail à partir duquel vous envoyez votre newsletter compte également beaucoup. Il y a quelques adresses e-mail qui ont tendance à être bloquées par les filtres anti-spam plus que d’autres adresses. Nous vous recommandons d’éviter les envois à partir de comptes tels qu’Hotmail, Gmail, etc. pour effectuer vos envois. Nous vous recommandons d’effectuer vos envois à partir de l’adresse e-mail avec votre propre nom de domaine afin d’avoir de meilleures chances de passer les filtres anti-spam.   Une adresse e-mail se compose de deux parties. La première est le nom de la personne qui envoie l’e-mail et la seconde partie est un nom de domaine .com, .fr, etc.

Il est important de comprendre que les domaines des adresses e-mail gratuites que nous utilisons appartiennent aux sociétés offrant les adresses e-mail. Ceci rend difficile, pour les filtres anti-spam, d’avoir un moyen certain de savoir de qui provient l’e-mail. Par conséquent, il est conseillé d’utiliser votre propre nom de domaine en e-mail, avec un utilisateur réel, et pas seulement une adresse e-mail Ne pas répondre.

Vous aurez de meilleures chances de passer les filtres anti-spam en utilisant une adresse telle que [email protected] plutôt que [email protected]

 

  1. Configurez votre nom de domaine pour améliorer votre délivrabilité

Vous avez pu entendre parler ou non de SPF, DKIM et DMARC, qui sont quelques-uns des filtres anti-spam les plus utilisés. Ils fonctionnent principalement en authentifiant votre domaine et, donc, vos e-mails. Bien sûr, comme nous l’avons mentionné auparavant, votre adresse e-mail compte et votre propre domaine doit configurer le SPF, DKIM et DMARC.

Une fois encore, ce n’est pas obligatoire, mais nous vous le conseillons vivement.

Ce sont des méthodes de validation, où vous ajoutez des enregistrements TXT spécifiques dans vos enregistrements DNS. Vous ne devriez pas avoir peur de faire cela, puisque cela améliorera considérablement votre taux de livraison. Le SPF par exemple, permettra à l’expéditeur de définir quelles adresses IP sont autorisées à envoyer des e-mails pour un domaine particulier.  

Nous avons une excellente documentation pour vous aider à configurer SPF, DKIM et DMARC

Vous pouvez aussi demander à votre webmaster ou à la personne en charge de votre nom de domaine de vous aider à les paramétrer si vous en avez besoin.  

  1. Un répertoire propre est la clé

Si vous envoyez 10 000 e-mails à Gmail et que 5 000 sont de mauvais e-mails, alors vos e-mails seront certainement considérés comme étant du spam. Vous ne devriez envoyer d’e-mails qu’aux personnes que vous connaissez, ou avec lesquelles vous traitez. Souvenez-vous, le marketing par e-mail est un super outil pour communiquer vers vos clients, pas pour en trouver des nouveaux.

Utilisez également les champs dynamiques lorsque vous importez vos répertoires puisque c’est un super moyen de différencier de grosses quantités d’e-mails par rapport à des e-mails au contenu seul.

  1. Le sujet de votre newsletter est plus important que vous ne le pensez

Nous ne faisons pas suffisamment attention aux sujets. Cependant, nous voyons comment une newsletter avec un bon sujet a de meilleures chances de passer les filtres anti-spam, qu’une newsletter avec un mauvais sujet.

Assurez-vous d’éviter les erreurs suivantes, pour que votre titre ait l’air aussi réaliste que possible, et ne ressemble pas à un titre commercial. Par exemple, “Nos ventes du mois”, “GROSSES RÉDUCTIONS %%%”

  1. Assurez-vous d’éviter les mots SPAM dans votre titre. Veuillez consulter notre liste complète de mots SPAM à éviter ici Evitez d’écrire votre sujet en majuscules uniquement
  2. Evitez une ponctuation trop lourde……….
  3. Enfin, personnaliser votre titre avec nos champs dynamiques serait notre meilleur conseil.

Si vous personnalisez votre titre et le contenu de votre e-mail, alors, chaque newsletter sera différente. Ceci aidera beaucoup à mieux livrer vos e-mails comme vous pouvez uniquement personnaliser les e-mails que vous connaissez, un répertoire propre est la clé, n’oubliez pas.

Eviter des sujets qui sonnent trop commerciaux, peut vraiment améliorer votre taux de livraison. Au lieu d’écrire un sujet tel que « Nos ventes pour la Saint-Valentin », vous pouvez écrire quelque chose comme « Peter, êtes-vous prêt pour la Saint-Valentin ? »

 

  1. Le contenu de votre e-mail

Le contenu de votre newsletter est en fait la partie la plus analysée de votre e-mail par l’anti-spam. Il est, à notre sens, mieux d’envoyer des newsletters au contenu de qualité moins souvent, plutôt que de bombarder votre audience de newsletters au contenu médiocre. Par conséquent, lors de la création d’une newsletter, il y a quelques règles basiques à suivre, afin de s’assurer que vous ne tomberez pas dans le dossier Courrier indésirable.  

  • Une fois encore, évitez d’utiliser des mots Spam. Lisez notre FAQ afin d’avoir une idée de la liste de mots spam que vous devriez éviter. Par exemple, écrire une newsletter avec une liste de prix et beaucoup de signes monétaires, peut envoyer votre newsletter dans le courrier indésirable. Il est conseillé de lire cette liste de mots spam et d’essayer d’en utiliser le moins possible afin d’augmenter vos chances d’obtenir un taux de livraison élevé.

 

  •  Avoir un bon ratio image/texte

Il est important de comprendre que lorsque vous créez votre newsletter, vous devez suivre un ratio image/texte. Si vous créez un message qui ne contient que des images, les chances que votre message termine dans le courrier indésirable sont élevées. En même temps, vous devez prendre en considération, si vous envoyez une newsletter qui ne contient que du texte, que le message pourrait alors ne pas être attractif pour votre audience. Par conséquent, nous devons trouver un équilibre entre les images, qui doivent attirer l’attention de vos clients, et un texte informatif de bonne qualité.

Les sociétés payent souvent pour la création du design de leur newsletter. Cependant, les designers utilisent parfois Photoshop pour les concevoir, en ajoutant une image avec du texte dedans. Ceci peut faire réellement plonger votre taux de livraison du message car ce n’est qu’une image. Il est conseillé d’utiliser une image et du texte séparément.

 

  • Utiliser les boutons d’appel à l’action

Il est aussi important de vous assurer que votre newsletter comporte des liens. En utilisant des boutons d’appel à l’action, vous inviterez vos clients à des actions spécifiques que vous souhaitez qu’ils effectuent.  

Lors de la création de vos liens, il est toujours mieux d’utiliser des boutons comprenant le lien. Un bouton qui dit “Visitez notre site internet” passera les filtres anti-spam bien mieux que si vous écrivez le lien directement en disant Visitez www.mywebsite.com sur votre newsletter.  

 

  •  Personnalisez votre newsletter

Personnaliser votre newsletter, c’est quelque chose de très important qui doit être fait avant d’envoyer votre campagne. Ceci signifie que vous êtes capable d’ajouter le nom de vos clients aisément. Saviez-vous qu’en personnalisant votre newsletter vous pouvez avoir une meilleure chance de passer les filtres anti-spam ? Ceci vous aidera également à augmenter votre taux d’ouverture. Mailpro vous laisse facilement personnaliser votre newsletter en utilisant les champs dynamiques . La personnalisation de votre newsletter aidera votre client à se sentir spécial, entendu et reconnu.

La manière la plus simple de personnaliser votre newsletter c’est lors de l’import de votre répertoire. Par exemple, si vous créez votre répertoire sur Excel, assurez-vous d’utiliser certains des champs tels que le champ 3 et 4 pour ajouter le prénom et le nom de chaque client. De cette manière, quand vous importez votre répertoire dans Mailpro, vous importez déjà vos répertoires avec les noms. Utilisez alors nos champs dynamiques dans votre newsletter.

Pour en savoir plus sur comment personnaliser votre newsletter avec les champs dynamiques Mailpro, consultez notre rubrique FAQ

 

Voici quelques astuces de base que vous pouvez utiliser pour essayer d’obtenir un meilleur taux de livraison. N’oubliez pas de toujours tester votre campagne avant de l’envoyer!

Nous espérons que ces astuces vous aideront à obtenir un meilleur taux de livraison jusqu’à ce que vous deveniez un expert du marketing par e-mail!

Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro