X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Les points clés de l’emailing informatif

Comme le montre les tendances 2011, les emails à caractère informatif sont à présent largement utilisés par les annonceurs. En effet, l’emailing propre, le mail publicitaire, n’est pas toujours bien perçu à cause de la menace spam. Afin de continuer à entretenir une relation stable avec leurs prospects, les annonceurs ont alors décidé de mettre l’accent sur l’emailing informatif. Cependant, il y a certaines règles à respecter si vous voulez continuer à capter l’attention de vos lecteurs.
La question à se poser est de savoir à quelle fréquence peut-on envoyer ce genre de mail. En effet, comme il est informatif, il faut trouver un compromis entre les infos à diffuser sur le vif et la quantité d’informations distillées par ce genre d’emailing. Il est évident que vous n’allez pas envoyer un email à la moindre nouveauté ou petit changement, sinon ceci se rapproche plus d’un  système d’alerte.
Cependant, il ne faut pas attendre trop longtemps avant de distribuer une information, sinon l’effet de nouveauté sera annihilé. Suivant les changements qui s’effectuent dans votre milieu, vous pouvez débuter par un envoi par mois ou deux. Ensuite, si une information très urgente parait une semaine après votre envoi, faites une newsletter « édition spéciale ». Ce genre d’envoi est réservé à de très gros évènements, n’en faites pas trop sinon il n’y aura plus rien de spécial à ce type d’emailing.
L’objet d’un emailing informatif doit être clair. Par exemple, « actualités du mois de mars ». Si vos contacts sont abonnés, ils ont donc l’habitude de recevoir ce mail, et l’identifieront ainsi très facilement en boite de réception. Si vous voulez tenter l’ouverture, vous pouvez faire un peu de suspens par rapport à une actualité un peu brulante. Libre à vous, mais il est préférable de préciser que ce n’est pas de la pub, certains internautes sont traumatisés par les spams et les objets publicitaires les incitent à supprimer le mail sans même l’ouvrir.
Un emailing informatif se doit d’être sobre dans sa présentation. En effet, comme il informe, il est supposé être lu. Vous devez donc le présenter de manière à ce que la lecture soit facile. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser des couleurs froides, comme le vert ou le bleu, qui ont tendance à mettre le lecteur dans une atmosphère calme, propice à la prise d’informations. De même pour les polices d’écriture, il est préférable de se contenter de quelque chose de plus basique, plus habituel. La base reste la même, n’oubliez pas de personnaliser votre message et positionner votre logo en début de mail et de fournir un lien pour une consultation en ligne si l’affichage est corrompu. Par ailleurs, les possibilités de désabonnement doivent être aussi présentes.
Pour le contenu d’un tel emailing, il vous faudra jauger la quantité d’information et surtout la priorité de chacune. On garantira le meilleur accès aux informations les plus importantes. Dans un monde où certaines informations sont parfois loin d’être véridiques, vos prospects apprécieront le mal que vous vous donnez à leur fournir un emailing informatif de qualité.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro