X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Les éléments à tester dans un emailing


 

Voici un petit point sur tous les éléments à tester lors de vos split-testing. Vous avez certainement repris, depuis la rentrée, votre rythme d'envoi habituel, il est donc encore temps de corriger les quelques détails qui n'iraient pas. Pour dégager les points forts et les points faibles de vos emailings et newsletters, laissez-vous guider par les réactions de vos prospects.
 
Premier élément de rigueur à tester : l'objet de votre emailing. Avec un objet, le but est d'obtenir le meilleur taux d'ouverture. Pour cela, au niveau du vocabulaire employé, certains mots attireront plus que d'autres, donc testez les synonymes. Cherchez avant tout à trouver une formulation qui séduit. Travaillez le côté aguicheur, tout en garantissant clarté et suspens. Par ailleurs, en testant votre objet, vous comprendrez très vite aussi les critères de filtrage des FAI.
 
Vient ensuite l'adresse de l'expéditeur. Elle aussi contribue au taux d'ouverture, mais permet surtout à vos prospects de vous identifier. Donc vous pouvez tester de ne mentionner que le nom de l'entreprise, ou bien de rajouter le nom du service. Dans tous les cas, on évite le fameux « no-reply » et le vocabulaire commercial.
 
Dans votre email, vous allez aussi pouvoir tester les titres et les sous-titres de votre corps de mail. Le but est de faire rester le plus longtemps le prospect sur le mail. De l'accrocher au fil des phrases pour qu'il poursuive la lecture. Essayez de développer l'idée maîtresse en apportant plus de détails à ce qu’annonçait l'objet. Gardez, cependant, de la matière pour le reste du contenu.
 
Le contenu lui-même dans son intégralité peut être testé. Il s'agit alors de générer le meilleur taux de clics. Adaptez le style aux catégories de prospects et essayez différentes présentations : humoristique, classique, sobre… Vous pouvez aussi tester les graphismes, une présentation horizontale et une verticale, etc.
 
De même, il est possible d'essayer d'intégrer différentes images. Le but est d'attirer l’œil, de donner envie. Vous verrez ainsi quelles sont les images qui remportent le plus de succès. La même méthode est efficace avec les call-to-action : testez la taille, la forme, la couleur, la position et le texte qu'il contient. Le mieux est de tester chacun de ces critères un à un pour ne pas fausser le résultat.
 
Enfin, testez le type de contenu. Contenu multimédia, avec des vidéos, des items interactifs, etc. Mais aussi le contenu multicanal avec un couplage social ou bien une automatisation des informations.
 
Ces tests sont très importants et vous permettront de dégager la version la plus performante de toutes vos créations. Ils sont bien sûr réalisables pour des campagnes emailing B2C etB2B.
 
 
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro