X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

L’email et la multiplication de ses supports

Jusqu’au début des années 2000, l’e-mail était exclusivement réservé aux personnes possédant un ordinateur, et ne transitait que par ce moyen de communication. Petit à petit, avec l’avènement de toute une gamme de nouvelles technologies portables, l’e-mail a quitté son statut de moyen de communication sédentaire. Si certains des nouveaux outils disparaissent assez vite dans les limbes des échecs commerciaux, d’autres à l’instar de l’iPhone ou plus généralement de l’ensemble des Smartphones sont en passe de révolutionner la communication par mail. Certes, l’e-mail avait déjà acquis une certaine liberté de déplacement avec l’arrivée des ordinateurs portables, mais l’usager restait cependant tributaire d’une borne WiFi de bonne qualité. Selon une étude menée par Nielsen et médiamétrie en 2010, on estime à 12.6 millions le nombre de mobinautes français. Par ce néologisme, on entend toute personne ayant la possibilité de naviguer sur Internet et de communiquer depuis un terminal mobile et portable. Inutile de dire que cette augmentation exponentielle attire les annonceurs et l’ensemble des secteurs du marketing. D’autres études annoncent même qu’à la fin 2011, le nombre de Smartphones vendus dépassera celui des ordinateurs. Cela dit, les Smartphones amènent aussi leur lot de complication. On a déjà traité dans plusieurs articles du risque constant d’un mauvais affichage de l’e-mail pour des raisons liées au format, aux feuilles de style ou encore aux filtres antispam. Les Smartphones souffrent inévitablement de certaines incompatibilités entre le support de lecture et le contenu du message, et améliorer ce problème sera un des enjeux des mois à venir avec peut être à la clé une harmonisation globale et multisupport. Il faut aussi garder à l’esprit que tous les Smartphones n’ont pas un écran de la même taille, et que par conséquent tant pour l’envoi d’e-mails que pour celui d’images, il vous faudra prêter une attention particulière aux dimensions de ceux-ci. Ainsi, si la largeur standard d’un e-mail sur ordinateur doit approcher les 600 pixels, il est recommandé de ne pas excéder 320 pixels sur un Smartphone. La taille réduite de l’écran vous amènera aussi à épurer vos messages et à ne laisser visible que l’essentiel du contenu. Sans nul doute que les Smartphones ont un rôle important à jouer dans l’avenir de l’emailing, mais ils ne prendront une réelle importance que lorsque les nombreuses difficultés techniques inhérentes à la taille réduite du support de lecture seront gommées, progrès que l’on peut espérer voir de manière claire avant la fin de l’année 2011.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro