X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Etude SNCD 2010

Depuis quelques années déjà, le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe) propose, annuellement, une étude sur les tendances de l’email marketing et aussi sur l’utilisation qui en est faite de la part des prospects. Voici un petit résumé de cette étude assez intéressante. Pour information, l’étude a été réalisée en aout 2010 sur presque 1200 personnes, panel représentant les internautes français. Les internautes ont en moyenne deux adresses personnelles. Cependant, on note qu’ils sont plutôt sédentaires au niveau des adresses. Par exemple, ils gardent généralement la première adresse qu’ils ont créée comme adresse principale. Ceci s’explique certainement par le fait qu’une fois qu’on peut être joint par mail, on s’abstient d’un changement, cale évite de communiquer à tout son carnet d’adresses les nouvelles coordonnées mails. Donc l’adresse principale est généralement assez vieille. Cependant, l’utilisation de cette vieille adresse est complétée par l’utilisation d’une autre adresse, créée plus récemment. Seulement 24% des adresses sont destinés à des envois personnels. C’est ici qu’intervient l’utilisation de la deuxième adresse, car 15% sont créées pour recevoir des emailings et newsletters. Certaines personnes ont en effet décidé d’utiliser une boîte mail à part entière pour la gestion des mails publicitaires. Elles tiennent à séparer les vœux de la grand-mère et ceux de la marque dont ils sont clients. C’est ici aussi pour les prospects une manière de cloisonner leur vie personnelle, qu’ils pensent parfois trop exposée sur la toile. En ce qui concerne les messages publicitaires reçus, 50% des internautes les gardent en boîte de réception après les avoir ouverts s’ils les intéressent. Après la réception du mail, les achats se feront pour 50% en ligne et 30% directement en point de vente. Ce sont 9% d’internautes qui ont décidé de créer une deuxième adresse afin de faire de la vieille commerciale. Ils s’inscrivent à des programmes newsletters susceptibles de les intéresser et attendent ainsi en boîte de réception LA grosse promo. Je parlais tout à l’heure d’un cloisonnement de la vie privée, il est certainement dû à cette peur du spam. Par jour, ce sont en moyenne 8 à 10 courriers indésirables reçus. Le spam est souvent perçu comme racoleur, avec un expéditeur inconnu ou un contenu dont le style rédactionnel laisse à désirer. A bon entendeur salut ! Cependant, les internautes ne sont pas non plus tendres avec les annonceurs dont le message ne les intéresse pas. A 43% on va avoir un désabonnement suivi de 23% qui vont directement supprimer le message. Parfois la décision de l’internaute est plus radicale, 13% l’expédient chez les indésirables et 7% bloquent carrément l’expéditeur. Parmi les problèmes de réception, 42% des internautes reçoivent encore des emails dont les images ne s’affichent pas. Ceci est problématique, car ils ne cherchent à afficher les images que si le message semble vraiment très intéressant. D’où l’intérêt de bien peaufiner l’objet des mails si vous n’êtes pas sûr du rendu de votre newsletter en boîte de réception. Ceci à la vue de la croix rouge à la place des images, 75% des internautes suppriment le mail… Enfin dernier point, l’étude confirme que le canal mobile avec les Smartphones est en pleine expansion. On peut donc espérer que le marché de l’email marketing va définitivement trouver sa place dans la vie des nomades.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro