X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Créer son premier emailing : les erreurs à éviter

L’email marketing obtient, à présent, un énorme succès dans la plupart des entreprises et associations. Beaucoup d’entre elles ont décidé de se lancer récemment sur ce marché prolifique. Cependant, en débutant, il n’est pas rare de tomber dans les quelques pièges de l’emailing. Pour vous aider à vous lancer, voici quelques énormes erreurs à ne surtout pas faire. Tout d’abord, ne contacter jamais une personne sans son consentement. C’est illégal et en plus ça ne fera qu’anéantir les possibles performances de votre campagne. C’est l’erreur la plus fatale en emailing : vous risquez ainsi d’être signalé comme spam, ce qui serait tragique pour votre e-réputation. Que vous récoltiez vous-même vos adresses, que vous les louiez ou achetiez, la première des questions doit-être « ces adresses ont-elles été récoltées via l’opt-in ? ». Une autre grosse erreur est de penser que l’on peut envoyer du mail de masse au contenu généralisé et réussir. C’est faux. Les méthodes de consommation actuelles font que les prospects attendent des offres personnalisées qui leur soient destinées du début à la fin. Vos envois doivent être personnalisés, ciblés et vos bases de données segmentées. Bien sûr, vous n’aurez pas la possibilité de mettre tout ceci en place dès le début. La récolte d’informations personnelles au sujet de votre prospect est un travail sur la durée. La précision des informations que vous obtiendrez sera aussi proportionnelle à la confiance que votre contact vous accorde. Ne pas porter un regard critique sur son propre travail est un tord. En effet, vous devez vous auto-évaluer et savoir si votre travail est efficace. Pour cela, il y a différents indicateurs en emailing qu’il est possible d’utiliser : taux de clics, d’ouvertures & Co. vous permettront de savoir quels sont les points stratégiques à revoir. Par ailleurs, il ne faut pas non plus sous estimer la concurrence et ses possibles succès. S’informer de ce qui ce passe à côté est une bonne stratégie de veille concurrentielle. Au commencement d’une campagne, on a tendance à utiliser le « premier jet », c'est-à-dire la première version aboutie mise en place d’un emailing. Cependant, il est fort possible que cette version ne soit pas la plus efficace auprès de vos prospects. Vous devez donc tester plusieurs versions afin de ne conserver que la meilleure. Dès le départ habituez-vous à adapter vos newsletters par rapport à leurs résultats statistiques. Une technique avancée efficace consiste à effectuer des split-testing. La dernière erreur serait de ne pas investir dans de réels moyens. Par exemple, si vous utilisez votre propre bande passante pour vos envois d’emailings, alors il ne vous faudra pas longtemps pour être bloqué par les FAI. Afin de bénéficier de réelles capacités d’envoi ainsi que d’une facilité pour la création d’emailings et la gestion des contacts, vous devez utiliser un emailing software, comme Mailpro™ par exemple.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro