X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Comment accrocher le lecteur jusqu’au bout de la newsletter

L’objet du mail : une accroche en quelques mots-clés Avant même d’ouvrir le mail, c’est le message que voit l’internaute en premier. S’il n’y a pas d’objet ou que celui-ci ne lui plaît pas, le mail ira directement à la poubelle. Et vous le savez bien, nous agissons tous de la même façon. Sur Internet, personne n’aime perdre son temps. Il faut que tout aille vite. Il faut donc faire l’effort de travailler l’objet du mail. Comme vous le savez, seuls les tout premiers mots apparaissent quand le mail s’affiche sur la messagerie. Les tout premiers mots de l’objet doivent donc avoir un sens, être percutants. Inutile d’écrire de longues phrases, quelques mots accrocheurs feront bien plus l’affaire ! Attention toutefois à ne pas paraître agressif ou intrusif. Choisissez quelques mots-clés qui indiquent l’objet de votre newsletter, le sujet de celle-ci, donnez quelques indications sur ce dont vous allez parler. Mettez vous à la place de l’internaute, qu’aimeriez-vous voir s’afficher dans l’objet du mail ? À sa place, qu’est-ce qui vous intéresserait ? Évitez par contre tout ce qui pourrait vous faire passer pour un SPAM : les objets rédigés entièrement en majuscule, les points d’exclamation à gogo, les expressions de type publicitaire, par exemple : « Super nouvelle dans ce mail ! », « Ouvrez vite ! » … Clarté et simplicité Aérez vos messages. C’est très important lors de l’ouverture du mail que l’image globale de celui-ci soit agréable à voir. Si le lecteur se retrouve face à des paragraphes entassés et trop longs, il n’aura jamais le courage de tout lire et cela peut même le freiner à commencer toute lecture. Préférez donc de courts paragraphes, passez à la ligne, sautez des lignes… laissez de la place ! N’hésitez pas à mettre des intertitres, le lecteur s’y retrouve, se situe mieux, voit en un seul coup d’œil quels sujets vous allez aborder, lesquels vont l’intéresser… Pensez l’intégralité de votre newsletter comme une image, tout doit être à la bonne place. Faites des phrases courtes. Laissez les phrases interminables à Proust, votre but n’est pas de faire de la littérature. Privilégiez donc les phrases courtes à la syntaxe simple. Le but du mail est de communiquer, pas de raconter une histoire. Allez à l’essentiel, ne brodez pas autour des sujets importants pour avoir plus de contenu, c’est inutile. Pour résumer : plus c’est court, mieux c’est ! Posez-vous des limites, cela vous forcera à être clair et concis. Sauf si vous avez quantité de choses à dire. Évidemment si tout ce que vous voulez dire est intéressant, il faut le mettre, mais alors veiller à bien aérer le texte et à utiliser des sous-titres à plusieurs reprises. Dans tous les cas, un long texte bien écrit, bien structuré et intéressant a plus de chance de plaire au lecteur qu’un texte court, mais mal écrit, mal orthographié, mal construit… Le plus important est donc de prendre garde à ces différentes choses : la construction du texte, la syntaxe, l’orthographe.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro