X

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE BLOG


Et reçevez les derniers posts sur l'email marketing

Non, merci

Les outils d’emailing (part2/4) - Les logiciels à installer

Ces logiciels, contrairement à ceux de type bureautique dont nous avons parlé dans la partie un, ont été créés spécifiquement pour une utilisation commerciale du courrier électronique. C'est pourquoi dans ces logiciels emailins spécialisés nous pouvons retrouver de nombreuses offres et fonctions qui nous intéressent dans le cadre d’un usage marketing. Nous parlerons dans un premier temps des « petits » logiciels. Ce que j’appelle « petit » logiciel, ce sont des logiciels peu chers, pratiques et légers. Ils utilisent le serveur SMTP du fournisseur d’accès. Le Prix : Ils sont vendus généralement entre 100 et 300 €. La Taille : Ces logiciels d’une taille de quelques Mo et ne nécessitent pas de capacités de mémoire exceptionnelles. Le plus : Ils peuvent être installés sur la majorité des postes facilement. Le moins: Ils ne garantissent pas la délivrabilité et passent souvent en SPAM Les fonctions les plus classiques du publipostage traditionnel sont reprises • Mais quelles sont-elles ? - Importation à partir des données/ de tableurs. Les fichiers clients peuvent être importés et donc utilisés directement par les entreprises (quand celles-ci possèdent leurs adresses mails !). - La possibilité d’utiliser les filtres et donc le tri. Grâce aux fonctions traditionnelles de tris appliquées aux différents champs de la base de données (géographique, CSP, intérêt, âge…) les envois peuvent s’effectuer sur des segments de clientèle ou de prospects précis. Tout le travail de segmentation dont nous avons parlé peut donc se faire …pour rendre votre campagne toujours plus pertinente ! - La personnalisation. Ce qui découle de la segmentation est la personnalisation. L’émetteur peut personnaliser chaque message en fonction des données disponibles dans la base. La plus courante étant l’utilisation du nom du destinataire… Mais elle peut se porter sur de nombreux autres champs (voir le post consacré). • Les fonctions adaptées au canal de l’email : Certaines fonctions sont spécifiques au domaine de l’e-mail marketing, il serait dommage de les négliger. - La gestion de votre base de données. Comment perdre des clients ? En les bombardant de mails… et parfois même, du même mail ! C’est ce qui peut arriver quand vous n’avez pas de fonction qui gère le dédoublonnage des adresses identiques. Comme son nom l’indique, la fonction de dédoublonnage permet d’effacer les adresses mails que vous pourriez avoir en double (dans le meilleur des cas !). Quelques fois votre logiciel peut également enregistrer des adresses interdites. - La gestion des envois. Ces logiciels ont été conçus pour les envois en grand nombre. Il n’y a donc plus interruption de vos envois. Ou si interruption il y a, votre logiciel est capable de reprendre au niveau du message traité au moment de l’interruption. - L’éditeur HTML. La plupart des logiciels proposent un petit outil (éditeur HTML) qui vous aide à créer vos messages. - Une esquisse de tracking. Des statistiques d’expédition sont disponibles en tant réel sur le niveau d’exécution de la campagne. • Les limites : - La gestion des abonnements. Ces logiciels ne permettent pas la gestion en temps réels des nouveaux abonnés et de ceux qui partent… - Des images en pièces jointes. Par défaut, la composition et l’envoi d’un message HTML se fait d’images placées en pièces jointes. Vous avez encore moins de chances de toucher votre internaute si celui-ci doit faire l’effort d’ouvrir votre pièce jointe ! La ne "délivérabilité" des messages en pâtit. - Pas de liens de redirection. Ces logiciels ne permettent donc pas de mesurer directement les taux d’ouvertures et les taux de clics. Un module de tracking optionnel peut être proposé par certains éditeurs. Pour ou contre ? Peu cher, légers et pratiques, car offrant des usages marketing assez poussés…ces logiciels comportent des limites préjudiciables à l’utilisation du potentiel marketing de l’e-mail. Nous parlons bien sûr du tracking, car le fait de ne pas pouvoir mesurer directement les résultats de campagnes fait perdre l’un des bénéfices essentiels de l’e-mail marketing. Dans quel cas utiliser ces logiciels ? - Pour un usage occasionnel de l’e-mail ou en réseau interne - Dans le cas de faibles volumes - Dans les infolettres, plus que les newsletters a but commercial. C'est-à-dire, n’ayant pas, ou peu de besoins en terme de tracking.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro