Les nouveaux outils du marketing moderne


A peine vieux d’un siècle, le marketing n’a cessé d’évoluer jusqu’à nos jours. Encore aujourd’hui on constate une mutation constante des éléments qui en découlent. L’apparition et la démocratisation d’internet constituent la dernière grande révolution du marketing à ce jour. En France, les internautes représentent 83% de la population[1]. Internet a métamorphosé la relation avec le consommateur. Plus directe, avec des stratégies cross-canal touchant un panel de canaux de plus en plus varié et créant une véritable relation virtuelle avec le client. Internet a également fortement contribué à l’apparition de nouveaux marchés au-delà de l’évolution des modes de consommation. Ceci-dit, avec cette évolution de nombreux commerces ont dû s’adapter en proposant des offres/services complémentaires en ligne pour ne pas disparaître. C’est le cas de l’industrie du disque ou de la presse. Vous l’aurez compris, internet est désormais un outil incontournable pour toute activité professionnelle. Que ce soit pour proposer des prestations en ligne ou simplement développer une visibilité supplémentaire à l’aide d’un site vitrine ou d’une stratégie de communication via les réseaux sociaux. Il faut savoir que 40% des achats font suite à une consultation sur internet. Selon les statistiques tirées d’une étude de l’agence de communication DigitalSobe, les français passent en moyenne 4 heures par jour sur Internet avec leur ordinateur et 1 heure à surfer sur le web via leur mobile. Ainsi, en plus du webmarketing nous avons vu naître dernièrement le marketing mobile ou m-marketing. Et qui dit nouvelles variantes du marketing dit nouveaux outils ! Le Pull, ce sont des messages envoyés automatiquement sans aucune demande de la part du destinataire. Il peut s’agir d’emailing, de mailing, d’SMS. Ces destinataires sont choisis selon leurs recherches sur internet : sites consultés, mots recherchés, hashtags… Le Push quant à lui fonctionne de la même façon à la différence que les recherches sur internet ne sont pas pris en comptes. A noter que le risque d’envoyer un message n’ayant aucun rapport avec les besoins du destinataire sont élevés et ces messages sont généralement mal perçus, jugés intrusifs. Le C2C (customer to customer) va permettre de jauger l’e-réputation d’une marque, son influence et la densité de son réseau. C’est un outil de veille très utile. C'est le meilleur moyen d'être à l'écoute des clients, en repérant les conversations et autres articles au sujet d'une entreprise sur les blogs, les forums et les réseaux sociaux. Le système d’hashtags et de mots clés permet d'unifier la communication  et de la centraliser. Enfin le tracking. Si le principe reste le même que pour le Pull, l’objectif est différent. Il s’agit de récolter des informations pour évaluer la réussite d’une campagne ou d’un site. C’est également l’occasion d’effectuer un ciblage plus précis au travers de ces recherches. Cette méthode est souvent réalisée à l’aide d’outils tels que Google Analytics et contribue notamment à l’optimisation des campagnes SEA. Malgré l’apparition de ces nouveaux outils et supports, les principes du marketing n’ont jamais été altérés au fil de son évolution. Par ailleurs, on notera que l’avènement des web analytics a permis d’industrialiser la récolte d’informations et facilité la constitution de bases de données conséquentes, le principe du Big Data.   [1] digitalsobe.com
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro