Comment rédiger un objet d’emailing efficace ?


C’est prouvé, ce sont vos objets qui font votre taux d’ouverture. Il est donc nécessaire de faire un effort rédactionnel sur un élément qui peut être le sésame de la réussite de vos campagnes emailing.

Personnalisé, concis, précis et daté

Tout est dans le titre ! Ce sont les quatre qualités de votre objet. L’objet doit être court car il doit être lu dans son intégralité. Pour inciter l’ouverture, il ne faut pas qu’il soit trop vague, et de préférence, il doit indiquer les bornes temporelles de l’information qu’il contient. Afin, nous le savons bien, les mailings qui ne sont pas personnalisés n’ont pas d’avenir en boîte de réception. En effet, nous observons une hausse du taux d’ouverture quand le message est personnalisé, tel que «  Bonjour Madame Dupont ». Avec le logiciel d’emailing Mailpro, il est possible de personnaliser vos messages. Cela à condition bien sûr que vous connaissiez les noms et/ou prénoms de vos clients ;-) . Voici quelques bons exemples : objet emailing Vous remarquerez que dans ces objets il n’y a pas de mots inutiles comme « dépêchez-vous », « bonjour », « merci », etc. Ici un seul mail contient un prénom en guise de personnalisation mais on note que les autres objets sont personnalisés par rapport notamment à des achats précédents. Un mail de relance se trouve au milieu et l’objet est très simple. Vous noterez aussi ici qu’il y a peu de lettres capitales utilisées et qu’on ne trouve pas de caractères spéciaux ou de ponctuation à outrance. En résumé, sur ces objets, la lecture est simple et il est facile de savoir de quoi il s’agit immédiatement. On note aussi que ces objets sont agréables car ils n’agressent pas avec un caractère publicitaire trop prononcé. N’oubliez pas que l’objet est le reflet de votre marque, ou plutôt le reflet de ce qu’elle dit au client. Il est donc important que le ton employé soit en adéquation avec votre stratégie. Il y a un an de cela, Return Path avait mené une étude dans laquelle ressortent clairement les éléments suivants :
  • Les objets contenant entre 61 et 70 caractères sont les plus ouverts, à 17% pour être précis
  • Les objets trop vagues ou trop mystérieux ne récoltent que 5% des ouvertures mais ceux qui impliquent une personne via un « vous » en récoltent presque 17%
  • Les notions d’urgence sont très efficaces notamment celles qui contiennent le verbe « expirer »
  Pour lire le reste de l’étude : http://returnpath.com/wp-content/uploads/2015/04/RP-Subject-Line-Report-FINAL.pdf
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro