La gestion du spam épinglée chez Free


Nous évoquons souvent sur ce blog les problèmes de délivrabilité rencontrés du fait des filtres anti-spam des FAI. Free a été prié de sortir de sa blacklist les adresses IP correspondant à un prestataire emailing qui avait été injustement considéré comme un spammeur. Le code des postes et des communications électroniques impose aux opérateurs de garantir la neutralité de ses services vis-à-vis des contenus des emails échangés sur leur réseau et c'est cet engagement que Free n'a pas respecté lorsqu'il a bloqué les adresses IP d'un prestataire emailing au cours de l'été 2015. Free s'est défendu en disant que le prestataire en question envoyait des spams et que le blocage était justifié mais le tribunal n'a retenu qu'un manquement à la règle de l'opt-in de la part du prestataire. Or Free, en tant que FAI, n'a aucun moyen de s'assurer de l’engagement des prospects mais peut seulement s'assurer du caractère licite des messages. Rien ici n'était à signaler sur le contenu. Free a donc été condamné à débloquer les IP concernées sous astreinte de 5000 € par jour de retard. Le prestataire emailing n'a pas réussi à prouver le préjudice financier et n'a donc pas obtenu la somme de 50000€ qu'il demandait en dommages et intérêts. Que les utilisateurs de Mailpro soient rassurés, l'application suisse ne fait l'objet d'aucune mention sur des blacklists, vous pouvez donc router vos campagnes sereinement !
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro