Réussir facilement son emailing en 10 étapes


1/ En amont : la protection

Pour éviter de porter atteinte à votre image dès qu’un destinataire vous ajoute à sa liste de « spam », il suffit de créer en amont un nom de domaine dédié à vos campagnes (.info ou .biz), puis d’en changer autant que nécessaire. Bien sûr le but est de tout faire pour ne pas être signalé comme spammeur.

2/ Votre score d’envoi

Ensuite, avant d’enchainer les campagnes grâce à votre nouveau nom de domaine dédié, il faut vérifier qu’il n’est pas déjà détecté par des outils anti-spam. Puis appliquer, avant l’envoi, une petite liste d’astuces pour ne pas se faire repérer par des robots anti-spam (cf. infographie).

3/ Les mailles du filtre anti-spam

Il existe une liste de mots dont nos prédécesseurs ont abusés lors de leurs envois, et qui s’agrandit d’années en années avec la lutte anti-spam, comme « SEULEMENT », « Gratuit », « Ne ratez pas … », etc… N’utilisez jamais les majuscules, ni dans l’objet, ni dans le corps du mail.

4/ Créer des groupes de cibles

Si vous pouvez proposer du contenu différent, qui s’adapte en fonction de la segmentation de vos cibles, cela ne ferait qu’améliorer vos statistiques de campagne et sa pertinence.

5/ S’adapter à la cible

Idéalement, votre mail doit ressembler le plus possible à celui qu’aurait pu envoyer un ami, ou un collège. Tant sur le ton du message, que sur la forme. Le jargon trop publicitaire et trop marketing fatigue vos prospects.

6/ Périodes d’envoi

La plage horaire à privilégier pour l’envoi de votre newsletter est en milieu de semaine de 9h à 17h pour les pros, et le week-end de 13 à 19h pour les particuliers. Le tout est de viser l’horaire où vous êtes sûr que votre cible ouvrira votre email.

7/ Ne trackez que vos indicateurs de performance préférés

Le tracking est toléré par les outils anti-spam, mais dans une certaine mesure. Or, vu qu’il est possible de tracer n’importe quel élément, il va falloir vous limiter à ce qui vous est réellement utile pour votre analyse.

8/ Le suivi de campagne

Une fois votre campagne démarrée, une grande partie est automatisée et on oublie souvent d’effectuer le suivi dans la foulée. N’attendez pas plus de 24h pour commencer le suivi, et ainsi corriger les fautes d’inattentions ou les erreurs stratégiques.

9/ Répondre à une newsletter

Bien souvent l’envoi est fait via un robot qui va tout automatiser, mais ne gère pas les réponses. Il faut donc permettre à vos destinataires de vous contacter autrement, par téléphone, sur votre site, voire par courrier.

10/ L’emailing à la française

C’est la CNIL qui gère toutes les informations nécessaires sur la réglementation des « courriels », soit la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés dont vous pouvez lire la réglementation. Vous trouverez aussi des informations ici. Source: http://www.btobmarketers.fr/wp-content/uploads/2015/11/10-conseils-pour-r%C3%A9ussir-vos-campagnes-emailing.jpg
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro