Rédiger un bon objet de mail en 5 points


L’objet est la première chose que vous voyez AVANT de le lire un email, par conséquent, il doit donner aux destinataires l’envie de le lire, et ce, en quelques secondes seulement. Dans le cadre d’une stratégie emailing, c’est l’un des meilleurs moyens pour optimiser le taux de clics et de conversions. Cependant, il est limité à un nombre précis de caractères, qui dépendent de chaque destinataire. L’enjeu est donc de trouver un équilibre entre : le message que vous voulez faire passer, votre positionnement marketing, et le nombre de caractères utilisés. Le trio de choc !

Quand simplicité rime avec efficacité

La rédaction d’emailing étant assez répétitive, de nombreux professionnels choisissent rapidement de se démarquer par un objet très créatif, au détriment de l’efficacité. L’originalité d’une marque est transmise dans le corps du mail (textes, images & vidéos) par son esthétisme et sa communication. L’objet du mail, lui, est complémentaire : plus il est simple, plus il est lu. Les principaux boosters de taux d’ouverture sont les bons d’achats & réductions limitées dans le temps. Attention : complémentaire ne signifie pas contraire, si vous faites une promesse dans l’objet, elle doit se trouver dans le corps du mail. Exemple : « 30% de réduction jusqu’à dimanche » ou encore, sur un ton plus personnel « Vos 30% de réduction, seulement jusqu’à dimanche ». C’est là que rentrent en compte les logiciels d’emailings professionnels, comme Mailpro, qui vont vous permettre de tester plusieurs types d'objet afin de sélectionner le plus efficace.

Attention aux spamwords

Il est primordial d’éviter certains mots pour le contenu de votre newsletter, que les filtres anti-spam considèrent douteux, dû à l’abus causé par les spams et autres pourriels. Dont : sexe, pharmacie online, travailler à domicile, vous avez été sélectionné, 100%, satisfaction garantie, argent, faire de l’argent, gratuit.

Quelle est la longueur optimale ?

D’après une analyse de Return Path, la longueur optimale est de 61 à 70 caractères. L’objet doit donc être formulé de telle sorte que l’information la plus importante soit au début, et la moins importante à la fin. Par exemple, un bon d’achat de 15€ de réduction sur des pulls pour homme pourrait ressembler à : 15€ de bons d’achat sur les pulls pour homme Jusqu’à mardi – 15€ sur les pulls pour homme Pulls pour hommes en bons d’achat – 15€ jusqu’à mardi. Pour une même information, nous avons trois objets différents, pour savoir lequel est le plus efficace il faudrait faire de l’A/B testing sur votre base de contacts.

Comment s’adapter à mes destinataires ?

En fonction des différents clients de messagerie, et du support de lecture, le nombre de caractères maximal affichés varient. Voici un récapitulatif donné par Comarketing News :
  • Gmail: 70 caractères
  • Outlook: 73 caractères
  • Thunderbird: 66 caractères
  • iPhone: 41 caractères verticalement / 64 caractères horizontalement
  • Android: 27-30 caractères verticalement / 46-62 caractères horizontalement
 

Peut-on y mettre des émoticônes ou des caractères spéciaux ?

Oui ! Sachez qu’il est possible d’utiliser des caractères Unicode qui peuvent avoir un effet très amusant s’ils correspondent à la newsletter. (Attention cependant à ne pas en abuser.)  
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro