5 conseils pour augmenter son taux de délivrabilité


Vous le savez bien, c’est la rentrée, le moment idéal pour recommencer une année de travail en partant sur de bonnes bases, et vu que nous aimons l’emailing, nous allons vous aider à vous assurer qu'un maximum de vos mails arrivent à leurs destinataires. Nous allons donc examiner le taux de délivrabilité. Pour cela, nous vous proposons 5 conseils indispensables pour être sûr que votre taux de délivrabilité soit au plus haut, commençons :
  1. Avant tout, évitez que vos destinataires désignent vos mails comme spam. Quel que soit le logiciel utilisé pour lire les mails, tous ont cette fonctionnalité, et les FAI échangent entres eux les « listes noires » recensant les noms des spammeurs. Soyez donc pertinents dans vos emails et n'envoyez des emailings qu'après un process d'opt-in !
  2. Si vous avez des NPAI dans vos carnets d'adresses, supprimez-les, bien sûr, mais gardez une liste de ces NPAI. En effet, vous pouvez toujours vérifier que les adresses de cette liste ne se trouvent pas parmi les adresses saines de votre base de données. Vous archivez ainsi quelque part votre propre liste noire de prospects injoignables.
  3. Pour évitez la profusion des NPAI dans votre base de données, imposez-vous une fréquence de nettoyage de fichiers d'adresses. Par la même occasion, profitez-en pour déceler les prospects inactifs et tentez une campagne de réactivation. Toutes les adresses mails susceptibles de laisser penser que vous envoyez des mails à tord et à travers sont des points négatifs pour votre délivrabilité.
  4. Concernant le lien de désinscription, n'ayez pas peur de laisser un bouton en haut ET en bas de votre email. Si vos emailings sont bien construits, vos prospects ne se désabonneront pas, mais par contre pour les quelques prospects qui voudraient se désinscrire, il est sur qu'ils trouveront le bouton, et donc ne déposeront pas une plainte pour spam. C'est ainsi un peu de votre délivrabilité qui est sauvée ;)
  5. N’achetez jamais d’adresse mail pour étoffer votre carnet d’adresses, c’est souvent illégal, inutile, voire contre-productif car beaucoup d'adresses peuvent être au final des NPAI et que les fichiers ne sont pas forcément segmentés. Le retour sur investissement est donc très faible et un achat ou une location de base de données met en danger votre délivrabilité.
  Bref, vous l’aurez compris, l’important c’est la qualité des interactions : réduire les interactions négatives (plaintes spam, …) et augmenter les interactions positives (ouverture, clic, réponse, …). D'autres conseils de délivrabilité sont à suivre d'ici peu de temps...  
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro