Raccourcir la durée d’envoi des newsletters


Source de l'article: Pignon sur Mail par Bruno Florence Lorsqu’une campagne de mailing est suffisamment importante (plusieurs dizaines de milliers de mails) elle est découpée, puis envoyée par vagues. Or pour les activités de ventes flash, où la vitesse d’envoi est primordiale, il est intéressant de comprendre comment raccourcir ce temps entre l’envoi et la réception des mails afin d'augmenter votre taux de transformation.

Comment ça marche au juste ?

Il existe deux grandes étapes, la fabrication des mails, puis leur envoi.
  1. Selon la solution que vous utilisez, lorsque vous cliquez sur le bouton « Envoyer » la solution va générer plus ou moins vite chaque mail en allant chercher toutes les données de personnalisation de chaque destinataire, ce qui peut être lent car l’accès à ces données est limité par tout un tas d’autres facteurs que votre solution. (Vitesse de connexion des FAI, file d’attente des serveurs SMTP, puissance de calcul des machines, etc…) Vérifiez donc bien que la solution corresponde à vos besoins, puisque fabriquer ces mails plus rapidement nécessite un accès à toutes les données plus rapide, donc plus coûteux.
  2. Ensuite vient l’étape de distribution des mails précédemment créés. Pour cela, ce sont les serveurs SMTP qui vont s’échanger les mails afin d’arriver à leur destinataire final le plus rapidement possible en s’adaptant à des paramètres techniques divers. (Réputation de votre serveur, le nombre d’adresses IP visées, de sessions SMTP ouvertes par IP, etc…)
 

Comment mesurer la vitesse d’envoi ?

Encore une fois, il existe deux cas, selon votre solution utilisée :
  • Soit votre indicateur d’envoi mesure l’avancement de la fabrication des mails, ce qui est différent du temps d’envoi. Mais ce qui permet de mettre en avant que la totalité a bien été envoyée.
  • Soit il mesure réellement le taux d’envoi du serveur SMTP, ce qui est diablement plus précis. Sachant qu’il est probable qu’une partie de ce que vous envoyez soit temporairement refusé, avant d’être placé en file d’attente pour un second essai. Il est fréquent de constater qu’un très faible pourcentage (inférieur à 2%) reste en file d’attente bien plus longtemps.
Suivant la quantité que vous envoyez, l’envoi peut prendre de quelques secondes jusqu’à quelques jours. C’est à vous de juger quel est le moyen de mesure le plus adapté à vos besoins, toujours est-il que le premier est rassurante mais inexacte. Tandis que le second est plus précis mais plus inquiétant. Grâce à ses serveurs d'envoi SMTP optimisés, Mailpro vous permet de profiter de temps d'envoi efficaces même sur des campagnes à offres limitées dans le temps.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro