Le profil acheteur de l’internaute

Les emailings s’adressent avant tout à des internautes susceptibles d’acheter puisque bien évidemment les annonceurs espèrent obtenir un taux de conversion satisfaisant sur leurs campagnes emailing. Il est donc intéressant de savoir quel est le profil de l’internaute acheteur. Une interview d’Itespresso.fr auprès d’Éric Clémenceau de la société Rocket Fuel permet de cerner un peu mieux ce profil. 
 
Si l’on observe les campagnes publicitaires au sens large du terme et que l’on ne regarde pas seulement les campagnes emailing, on s’aperçoit que les cliqueurs ne sont pas forcément les acheteurs.
Tout d’abord, certains clics sur des publicités peuvent être générés par la fraude. Les campagnes Google Adwords veulent vraiment combattre ce phénomène mais il y a toujours une certaine forme de fraude au clic. D’après Éric Clémenceau, seuls 16% des internautes par mois cliquent sur une publicité. Cependant, on sait que les acheteurs représentent 50% des internautes. Le taux de cliqueurs de publicité est donc faible par rapport à la proportion d’acheteurs. Cependant, les cliqueurs sont bel et bien des cliqueurs puisque 8% des cliqueurs génèrent 85% des clics.
 
Les campagnes publicitaires ont un coup souvent très élevé pour amener au final à un ROI plutôt faible. C’est pourquoi l’emailing est fortement indiqué pour inciter à l’achat. Il est personnalisé et envoyé au moment opportun. Lisible sur tous les supports, il permet d’acquérir des acheteurs nomades. Un emailing bien construit est un emailing qui génère du ROI, du chiffre d’affaire.
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro