Quand l’e-commerce devient tactile

L’année 2012 s’est avérée être l’année du boom des tablettes et 2013 en prend dignement la succession. Avec l’arrivée des tablettes, un nouveau mode de consommation est apparu et donc l’e-commerce s’est aussi développé sur les tablettes, créant ainsi le t-commerce.
 
Une étude de Médiamétrie réalisée sur le second semestre de 2012 en France met en exergue une envie des internautes de faire du commerce tactile notamment sur tablette.
Aujourd’hui, les tablettes rassemblent quelques 3,2 millions d’utilisateurs en France. La pénétration de marché est énorme et les tablettes séduisent de plus en plus. La diversité des formats font des tablettes un outil que l’on peut utiliser dans différentes situations et qui s’intègre donc très bien au quotidien.
Cependant avant d’être une plateforme d’achat, la tablette est surtout un support qui permet de se renseigner. En effet, sur tablette, ils sont 40% à consulter des fiches produits ou des avis contre 22% sur Smartphone. Cependant, l’achat séduit les français sur tablette car ils sont 90% à avoir visité au moins un site de e-commerce sur le second trimestre 2012.
Le classement des sites e-commerce les plus visités est néanmoins différent sur Smartphone et sur tablette. Même si l’on retrouve un trio de tête identique, les disparités se creusent ensuite. Nous pouvons peut-être supposer que l’offre n’est pas toujours adaptée au support. Cependant, là où les e-commerçants ne doivent pas faire d’erreur, c’est qu’adapter une offre au support c’est bien, mais privilégier un support par rapport à l’offre c’est très mauvais car il y a un risque de perte de clients potentiels.
Quelques chiffres sur les achats :
Type d’acheteurs
Nombre d’acheteurs
Augmentation en 1 an
Cyberacheteurs
31,7 millions
+2%
m-acheteurs
4,5 millions
+32%
t-acheteurs
960 000
+71%
Cependant, en fonction du support, la nature des achats varie aussi. Sur les Smartphones, on achète le plus souvent des applications, c’est-à-dire un service. Sur tablette, on achète de l’habillement ou encore des produits culturels. On peut supposer que les sites de e-commerce ne sont peut-être pas assez adaptés, en termes de visibilité, aux écrans des Smartphones. Un écran trop petit empêche de voir les détails ou fatigue.
Enfin, au vu de ces chiffres, il est pratiquement sûr que le t-commerce va augmenter. Par ailleurs, Médiamétrie a aussi remarqué que plus les internautes achetaient sur tablettes, plus ils avaient envie de renouveler l’expérience. Des achats qui se déroulent bien donnent envie de recommencer et c’est aussi là que ce fait le gain de confiance.
De plus, bien que mobile, la tablette est encore essentiellement utilisée au domicile, dans le cadre de la consommation dite « second écran ». N’y aurait-il pas là aussi un marché à développer ?
Les commentaires sont clos

UTILISEZ LE NUMÉRO 1 SUISSE DE L’EMAILING, SOLUTION CLOUD POUR PME, MAILPRO!

Mailpro